Les Stratégies




Jeudi 15 Novembre 2018

Considéré comme numéro 1 et leader du covoiturage en Europe l’entreprise Blablacar envisage très bientôt une transaction financière avec Ouibus. Ce qui permettra à l’entreprise en partenariat avec la SNCF de se doter de nouveaux bus pour développer et étendre son activité. En effet, la société Ouibus rencontre de nombreux problèmes tant sur le plan économique que social depuis qu’elle a été mise sur pied. Entre autres, de nombreuses modifications ont été entamées par a la société pour redresser sa situation. Les choses devraient changer avec l’acquisition de Blabacar qui compte d’ailleurs s’approprier la société dans sa globalité. Il faut par ailleurs noter que la contribution de la SNCF dans ce partenariat sera des plus minimes. Même si le montant de leur part du financement n’a pas été dévoilé c’est la compagnie Blablacar qui paiera le gros du montant. De ce fait, la SNCF siègera au conseil d’administration tandis que Blablacar occupera le poste d’administrateur.


Ouibus sera désormais la propriété de Blablacar

De perpétuelles modifications  en cours chez Ouibus

L’entreprise de bus longue distance Ouibus, appartiendra donc totalement à Blabacar qui devient ainsi l’actionnaire majoritaire devant la SNCF. La totalité des actifs et du patrimoine de l’entreprise reviendra donc à son nouveau détenteur qui partagera toutefois les parts avec la SNCF. Cette nouvelle transaction est plutôt une bonne chose pour Ouibus qui a néanmoins perdu pas mal d’argent depuis sa création. Des millions d’euros ont été perdus l’an dernier et les pertes s’annoncent encore énormes pour le compte de cette année. Ces modifications permettront donc à l’entreprise de mieux se repositionner pour éviter la faillite. Ces changements n’auront toutefois pas lieu uniquement au niveau stratégique. Au niveau opérationnel, un plan de sauvegarde des emplois sera enclenché.


Le PSE ne fera pas le bonheur des employés

Les salariés n’ont pas tardé à réagir face à cet état de choses. Ce reclassement n’est pas vu d’un bon œil à leur niveau surtout avec les baisses de salaire que cela entrainera. Cette situation les mettra dans des conditions difficiles, car maintenir leurs emplois ne garantit pas le maintien de leurs salaires. De nombreuses organsinions d’insurgent également contre ce plan et exigent que tous les salariés gardent leurs postes. Quoi qu’il en soit, cette décision pourrait faire suite à de nombreuses polémiques. Les plus chanceux parmi les salariés sont recasés à des postes plus intéressants, voire même pas intéressants pour eux. En attendant la mise en application effective de cette décision, les employés font déjà monter leurs inquiétudes face aux changements qui s’annoncent difficiles pour eux.


Jeudi 15 Novembre 2018 Permalien