Les Stratégies




Lundi 3 Décembre 2018


Quiétalis est leader dans le domaine de l’installation et la maintenance de cuisines professionnelle. Le groupe sera, pour la première fois, présent au SIRHA, rendez-vous mondial de la restauration et de l’hôtellerie qui se tiendra à Lyon du 26 au 30 janvier 2019. Rencontre avec Vincent Stellian, à la tête de ce groupe indépendant depuis juin 2016 et maître d’œuvre d’une réorganisation profonde.


Vincent Stellian, président de Quiétalis : « Nous revenons en force sur le marché des cuisines professionnelles »
Vous avez repris Quiétalis en juin 2016 en misant à la fois sur le développement national et l’ancrage local. Cette stratégie a-t-elle déjà porté ses fruits en matière de chiffre d’affaires et de résultats ?
 
Le groupe Quietalis fonctionne aujourd’hui autour de dix-neuf agences réparties dans toute la France et regroupées en cinq directions régionales. Cette organisation mise en place en 2017 nous permet maintenant d’adresser des prestations d’installation et de maintenance depuis chacune des agences. Cette organisation donne au groupe une assise nationale tout en permettant aux différentes agences régionales de valoriser et de développer localement leurs réseaux. Nous constatons d’ores et déjà un trend positif, car nous captons de nouveaux clients locaux et nationaux.
 
Vous avez commencé par opérer une réorganisation importante de Quietalis qui fait la part belle à vos directions régionales sur le plan opérationnel. Quelles leçons tirez-vous de cette première étape ?
 
La vérité vient du terrain, là où les attentes de nos clients s’expriment. Il est important de nous trouver au plus près de leurs préoccupations et donc de rapprocher les échelons décisionnels du terrain. C’est pourquoi nous confions à nos directeurs en région la responsabilité d’apporter, avec leurs équipes, la solution la plus pertinente à leurs clients, selon leurs besoins.
 
Quel bilan pouvez-vous dresser de vos actions en matière de maintenance ?
 
Un hub national a été mis en place au début de cette année afin de prendre en compte rapidement les demandes de nos clients grands comptes et de les dispatcher à l’ensemble de nos agences, contribuant ainsi à améliorer encore la réactivité de nos équipes. Par ailleurs, nous faisons évaluer par un organisme extérieur la qualité de nos prestations partout en France. Nous observons que cet indicateur progresse régulièrement et de façon homogène.
Enfin, nous mettons à la disposition de nos clients un site extranet leur permettant de suivre en temps réel l’état de leur dossier et les caractéristiques nos interventions, préventives ou curatives.
 
Le relais avec les services centraux que vous avez renforcé au niveau national fonctionne-t-il comme vous l’espériez ?
 
La cohésion des équipes de back-office support et des équipes opérationnelles du terrain est d’abord une question de volonté collective. Elle ne se décrète pas, et nécessite des efforts de chacun, au quotidien, pour rechercher des solutions orientées vers la satisfaction du client. La fusion du réseau Quiétalis en une seule et même entreprise, fin 2017, a permis à chacun de prendre conscience de la force du collectif et de l’appartenance à un groupe unifié.
 
Vous continuez à transformer en interne le groupe Quiétalis. Quelles sont les grandes orientations menées de front ?
 
La fusion du groupe est achevée, l’organisation générale montre de réelles avancées, et nous pouvons sereinement poursuivre nos grands chantiers de digitalisation et d’optimisation de notre supply chain. Ces deux piliers de notre transformation sont complétés par un troisième, celui de la formation de nos équipes en place et à venir, de façon à harmoniser au niveau national les process, tout en diffusant les best practices à l’ensemble de nos techniciens et salariés. 
 
Où en est, en particulier, votre chantier concernant la digitalisation ?
 
La digitalisation est un mot passe-partout, mais il recouvre des réalités quotidiennes : nous pensons digital, nous communiquons digital, nous travaillons digital… Ce sujet fait du coup l’objet de toutes nos attentions dans les grands travaux de modernisation de nos outils, depuis la demande de nos clients, jusqu’à la résolution finale de celle-ci. En fait, nous avons lancé de front un certain nombre d’initiatives en interne pour amener l’ensemble de nos collaborateurs à vivre le digital comme un état d’esprit plutôt qu’une contrainte. 
 
Rencontrez-vous des difficultés de recrutement ou de formation de vos salariés ? Comment y remédiez-vous ?
 
Comme bon nombre de confrères, Quiétalis est confronté à ce phénomène, même si nous mettons en place des partenariats avec des écoles et des centres de formation pour attirer les jeunes talents. Ce sujet est évoqué régulièrement au sein de notre syndicat du SNEFCCA [Syndicat National des Entreprises du Froid, d’Équipements de Cuisines Professionnelles et du Conditionnement de l’Air, NDLR] avec lequel nous nous employons à rendre notre filière la plus attractive possible. Il n’existe pas de solution plus efficace que la communication en direction des établissements scolaires pour faire valoir que notre filière offre de véritables débouchés d’avenir.  
 
Quiétalis sera au SIRHA de Lyon, du 26 au 30 janvier 2019, dans le secteur « Matériels et équipements pour la cuisine et ses annexes » qui réunit fabricants et distributeurs.  Qu’attendez-vous de ce grand rendez-vous professionnel de la restauration et l’hôtellerie ?
 
Le SIRHA est « the place to be » et Quiétalis, en sa qualité de leader des installateurs-mainteneurs indépendants multimarque, ne pouvait pas rater ce rendez-vous. Ce salon nous donnera encore plus de visibilité, et permettra d’ancrer le positionnement du groupe depuis sa transformation récente. Ce sera pour nous aussi l’occasion d’échanger avec les professionnels sur les sujets d’actualité qui concernent l’évolution de notre métier.
 
Quel message souhaiteriez-vous faire passer à vos clients et aux fabricants à l’occasion de ce salon ?
 
En premier lieu, j’en profiterai bien évidemment pour remercier tous les clients qui nous honorent de leur confiance et leur dire que les 280 équipiers du groupe Quiétalis s’emploient quotidiennement à en rester dignes. J’inviterai aussi mes fournisseurs à venir nous rendre visite pour réaffirmer avec eux l’intérêt que nous avons à travailler ensemble, Quiétalis étant reconnue comme parfaitement capable d’intégrer efficacement la demande de ses clients et d’y apporter la solution adaptée avec l’aide de ses fournisseurs partenaires.

Lundi 3 Décembre 2018 Permalien