Un montant de 11 milliards affecté à certaines entreprises pour lors de la réouverture des commerces
Avec une perspective de réouvertures des commerces planifiés par Emmanuel Macron, certaines entreprises pourraient bien se retrouver la clé sous la porte. Mais grâce aux nouvelles mesures mises sur pied par le ministère de l’Economie, certaines entreprises pourront bénéficier d’un accompagnement pour leur reprise et même engagées du personnel.
Un prêt d’accompagnement qui comme annoncé par le ministre de l’Economie Bruno Le Maire est estimé à 11 milliards d’euros contre 20 milliards d’euros initialement prévus dont 18 entreprises d’assurances coopéreront avec la Caisse des dépôts afin de réunir le prêt.
 
L’accompagnement du gouvernement pour la relance de certains secteurs

Que représente ce projet d’accompagnement de l’Etat ? C’est un financement qui se trouve entre le crédit à long terme et la prise de participation au capital d’une entreprise. Elle a une durée de huit ans dont l’entreprise commence le remboursement après quatre ans. Ce prêt selon Bruno Le Maire permettra d’accompagner les entreprises après la réouverture et de l’arrêt des aides, mais également aux entreprises de pouvoir réinvestir, d’embaucher du personnel et de recréer des emplois.
Ayant porté des aides à bon nombre d’entreprises pendant 14 mois pour éviter un accroissement du chômage, l’Etat n’envisage pas retirer soudainement ces aides à ces secteurs comme le laisse transparaître Bruno Le Maire. De ce fait, plusieurs secteurs tels que les restaurants, les hôtels et l’évènementiel verront leurs aides s’annuler progressivement contrairement à d’autres secteurs qui ne pourront pas reprendre assez rapidement et à pleine capacité.
 
Une réouverture et la reprise de certaines activités encore incertaines

Alors que le ministre de l’Economie prévoit une réouverture à la date du 17 mai, les principales fédérations et 150 autres franchisés
En effet, après leur plaidoyer publié faisant référence à une réouverture impérative des commerces à la date du 10 mai qui est considérée comme un mois important pour les activités, le ministre s’est vu décliner cette proposition pour en donner une nouvelle qui s’étendra jusqu’à la date du 17 mai.
Des promesses du gouvernement qui vu la situation semblent plus inquiétées que rassurées. En effet, le gouvernement envisage un déconfinement sur tout le territoire qui pourrait soit prolongé les fermetures, ou au moins obtenir au minium une réouverture dans les zones qui ont été le plus impactées de certains commerces.








Indices & cotations avec L'Usine Nouvelle