L’inquiétude de Facebook vis-à-vis de la nouvelle règle de confidentialité d’Apple
Avec la mise à jour d’Apple, ses utilisateurs auront la possibilité d’accepter ou de refuser d’être suivis à la trace par les applications qui en demanderaient l’autorisation. Une nouvelle qui n’enchante guère les éditeurs d’applications tels que Facebook et Google.
Avec la mise à jour d’Apple, Facebook et Google qui proposait leurs services gratuitement contre les données des internautes qui leur permettaient de leur faire part des pubs ultra ciblées se voient dans l’incapacité de pratiquer ce modèle économique. Modèle qui est critique par la société civile et les lois en Europe et Californie ou autres entreprises qui sont moins connues.
 
Alors que le géant propose ses IPhone partout dans le monde au prix fort, il bouleverse les habitudes avec la mise en vigueur avec le déploiement de la version 14.5 d’iOS de la fonctionnalité ATT. Grâce à cette fonctionnalité, les éditeurs d’applications sous iOS sont dans l’obligation de demander aux utilisateurs leur accord afin de les suivre dans leur navigation, à travers les différents sites et applications pour recueillir et utiliser leurs données.
 
Le mécontentement de l’éditeur de Facebook

Une mise à jour qui selon l’analyste Eric Seufert, ne permet pas de bien mesurer ou encore de cibler la pub sur les mobiles et qui pourrait mettre à mal ‘’toute l’économie des applications et même de la publicité numérique’’. Une situation qui ne réjouit par Mark Zuckerberg qui continue ses offensifs marketings à travers les publications d’annonces dans les quotidiens américains de témoignages et de déclarations. Le géant accuse Apple de comportement anti-compétitive.
Loin de les décourager, les applications même si elles ne peuvent plus interagir avec les tiers, pourront toujours continuer à diffuser les annonces personnalisées en se servant des données comme l’âge ou la localisation. Instagram de son côté continuera à afficher les pubs en se basant sur les goûts en fonction de la navigation comme proposé des croquettes aux passionnés de chats.

La prise de position des utilisateurs

Apple de par cette mise à jour espère protéger efficacement la vie privée de ses utilisateurs selon Tim Cook, ce qui louable et souhaitable selon les consommateurs, mais pourrait nuire aux éditeurs d’applications. En effet, étant donné que les marques payent plus lorsqu’il s’agit de publicités ciblées et personnalisées, ce qui permet aux sites et applications de gagner beaucoup plus que si c’était les espaces publicitaires en fonction du contexte.
De ce fait, à cause de cette mise à jour, plusieurs sites pourraient voir leur rentabilité déclinée comme Facebook qui redoute un impact sur ses revenus et qui annonce la diffusion d’informations de ses informations aux utilisateurs en plus de celles du géant d’IPhone.
Une situation à laquelle les éditeurs d’applications devront s’adapter spécialement ceux des jeux vidéo et applications gratuites qui retrouvent en les utilisateurs d’IPhone et iPad des cibles beaucoup plus lucratives du fait d’être des consommateurs plus aisés que la moyenne.








Indices & cotations avec L'Usine Nouvelle