Les Stratégies




8 Septembre 2020

TikTok compte poursuivre le gouvernement américain
Après les menaces d’interdiction de la part du gouvernement américain et après le décret du président Trump interdisant les transactions avec la célèbre application, TikTok compte riposter en poursuivant le gouvernement américain. C’est à travers un communiqué publié dans plusieurs médias que la société a déclaré vouloir poursuivre le gouvernement américain. Cette poursuite n’entravera pas sur la contrainte de l’entreprise d’être vendue dans le marché américain.

Contester l’ordre exécutif

Dans son communiqué le réseau social a déclaré avoir mené des démarches depuis un an pour donner une solution constructive afin de pallier les manquements et résoudre les craintes émises par l’administration de Donald Trump. Dans la même foulée, TikTok déclare avoir rencontré un manque de procédure régulièrement. Et cela en déclarant que : « l’administration ne prêtait attention aux faits et essayait de s’immiscer dans les négociations entre les entreprises privées ».
De ce fait, le groupe compte contester l’ordre exécutif et l’interdiction de l’administration Trump. « Pour garantir que l’état de droit ne soit pas rebut et que notre entreprise et nos utilisateurs soient traités équitablement, nous n’avons pas d’autres choix que de contester l’ordre exécutif par le biais du système judiciaire ». Déclare le géant du secteur des réseaux sociaux.

Les accusations contre l’application TikTok

Pour rappel, le président américain Donald Trump a signé deux décrets au début du mois qui interdisent toute transaction américaine avec TikTok, sa société mère ByteDance mais aussi ses filiales ainsi qu’avec l’application chinoise de messagerie populaire WeChat ainsi que sa société mère Tencent.
Les accusations portées contre ces entreprises sont essentiellement axées sur le fait que TikTok constitue « une menace pour la sécurité nationale ». En effet, pour Trump, l’application fabriquée en Chine est une menace pour la sécurité nationale, la politique étrangère mais aussi l’économie des États-Unis. Dans son ordonnance le gouvernement précise que TikTok capture automatiquement de vaste pan d’informations de ses utilisateurs. Ces captures concernent aussi les activités sur internet de ses utilisateurs ainsi que les localisations et les historiques de navigation, entre autres.
Selon l’administration de Trump, cette collecte d’infos et de données de ses utilisateurs donne l’opportunité à TikTok et au parti communiste chinois d’accéder aux informations personnelles et exclusives américaines. Et cela en permettant à la Chine de localiser des employés fédéraux et des contractuels de l’État américain. Cela permettre à la Chine de mener des activités d’espionnage contre les États-Unis.

La réponse de TikTok

Le groupe compte faire valoir dans son procès que le décret de l’administration de Trump a privé le groupe chinois s’une procédure régulière. En plus de cela, TikTok compte aussi lutter contre l’étiquette de menace de sécurité nationale car cela peut être un véritable frein pour ses affaires.
Toutefois, le groupe n’a pas encore mentionné quel tribunal il compte déposer ses requêtes. Malgré que les procédures qu’il va mener n’empêcheront pas à TikTok d’appliquer le décret de Trump qui lui oblige de renoncer à ses activités aux États-Unis sachant que ce décret n’est pas soumis à un contrôle judiciaire. 








Indices & cotations avec L'Usine Nouvelle