Les Stratégies




Jeudi 20 Septembre 2018

Devenir le leader européen dans le domaine de la construction automobile à travers des batteries haute technologie, c’est ce pari que Saft veut désormais gagner, dans un secteur très prometteur, qui bénéficie d’une croissance soutenue. Pour les patrons de Saft, ce marché ne cesse de s’élargir, ce qui représente une très bonne occasion de favoriser l’entrée de nouveaux produits. De ce fait, plusieurs réflexions sont menées au sein du groupe afin de trouver des matières premières de qualité pour les nouveaux modèles dont la sortie est prévue pour l’année 2020. C’est dans ce sillage que la société Saft prévoit d’investir une bonne somme d’argent afin de pouvoir développer un nouveau programme visant à se doter de batteries avec une technologie de pointe. Ainsi, près de 300 millions seront mis à profit de cette initiative pour permettre à la société de faire pour de bon, son entrée dans la construction automobile à l’horizon 2030 après sa tentative d’insertion en 2000.


Saft cherche à percer dans le secteur de la voiture électrique

Saft rendra ses productions plus performantes

Cette nouvelle décision traduit bien le désir de la société de suivre l’évolution de son environnement avec le marché européen de la batterie, qui selon le dirigeant de l’alliance Saft, serait susceptible d’atteindre près de 200 GWH d’ici quelques années. Dans ce domaine, les entreprises leaders tournent autour de 20 GW, ce qui veut dire que ce marché est loin d’être saturé et que les nouveaux entrants seront les bienvenus à condition qu’ils puissent faire montre de performance. C’est d’ailleurs le maitre mot de l’alliance Saft, qui veut désormais entamer une production de masse avec des modèles de nouvelle génération d’ici deux ans.

La société envisage également de bannir la production des batteries au contenu liquide et se lancer dans une fabrication solide. Ce qui permettra aux nouvelles batteries d’êtres ininflammables, légères, souples et longue durée.  Selon celui qui pilote actuellement l’alliance Saft, les batteries de génération 4A seront disponibles  sur le marché d’ici 2024. Par ailleurs, cette société se retrouve dans la logique dans le projet de l’Union Européenne dont le but est d’assurer à l’Europe une autosuffisance technologique.


Une indépendance technologique pour l’Europe

Cette augmentation des performances permettra donc au continent, de se défaire du monopole des sociétés asiatiques. A l’instar de cette nouvelle ambition du groupe Saft, d’autres initiatives sont également encouragées en Europe. C’est le cas du projet pilote de Northvolt qui se veut être leader européen sur le marché des batteries lithium-ion. Quant à l’alliance Saft, leur projet est le résultat du regain de motivation et d’ambition qui a suivi le rachat du groupe par la société Total.

Interrogée sur ses prochaines activités la société avoue qu’il pourrait bien y avoir une possibilité de produire ses nouveaux modèles sur le territoire français. Toutefois, elle a précisé que selon, les opportunités, des usines pourraient être construites en France ou en Allemagne. Selon, celui qui se trouve actuellement à la tête de l’alliance Saft, le choix d’implantation dans un milieu dépendra de certaines conditions telles qu’une bonne dose de compétitivité ainsi que la disponibilité d’une main d’œuvre compétente.


Jeudi 20 Septembre 2018 Permalien