Sabre, l’entreprise qui collabore avec la FBI pour suivre des voyageurs en temps réel

L’entreprise américaine Sabre mène une double existence. En effet, étant une entreprise privée qui est cotée en bourse, au Nasdaq, Sabre est une branche d’IBM qui sert les services de réservation de vols et de chambres d’hôtel. D’un autre côté, Sabre est aussi en collaboration avec la FBI pour suivre des voyageurs et cela avec les informations et données qu’elle possède.
Cette révélation a été faite par Forbes qui annonce que Sabre collabore avec la FBI pour traquer des personnes suspectes. C’est un processus légal mais qui se passe parfois à l’insu des réglementations et cela en se basant sur une loi du XVIIIᵉ siècle.

La loi qui est à la base de cette collaboration

Cette « coopération » entre Sabre et la FBI a pour base juridique une loi américaine dénommée « All Writs act ». Cette loi est un texte ancien, dont la base et l’esprit n’ont pas trop changé depuis qu’elle a été promulguée en 1789. C’est cette même année, que la prise de la Bastille a eu lieu à Paris. Ce texte de loi surprenant de par sa longévité est souvent utilisé par l’État américain durant ces dernières années.
Ce même texte a été utilisé pour une injonction des services de police américaine envers Apple pour déverrouiller le smartphone d’un des responsables de l’attentat de San Bernardinon en 2015. Apple avait ensuite refusé de céder à cette pression en contestant cela devant les tribunaux, c’est ensuite que les services policiers ont fait marche arrière après avoir craqué le téléphone en question à l’aide d’une entreprise spécialisée. Ainsi, avec cette loi, les services de la FBI peuvent forcer des entreprises à donner des informations de ses utilisateurs et à même participer activement à des enquêtes. Le principal problème dans cette procédure est le fait de ne pas passer par les tribunaux car cela peut prendre du temps et de l’argent en utilisant les injonctions qui peuvent être couplées à une obligation de secret. Ces informations recueillies par Forbes ne révèlent pas tout cas les obligations de silence ne permettent pas de donner tous les détails en sachant que Sabre détient plusieurs données personnelles de ses utilisateurs.

Des entreprises qui détiennent trop d’informations sur ses utilisateurs

Ce n’est pas seulement Sabre qui détient des plusieurs informations capitales de ses utilisateurs, il y a aussi deux autres entreprises du secteur qui a les mêmes caractéristiques en quelque sorte. Il s’agit de l’Espagnole Amadeus et du Britannique Travelport avec son système Galileo. Ces trois entreprises sont à la base de la plupart des réservations de vol en passant par les sites internet. De ce fait, l’ampleur de la capacité de ces entreprises à avoir les données de ses utilisateurs est très grande. Seule, l’entreprise Amadeus a une contrainte liée au règlement général sur la protection des données (GPRD) car étant dans une entreprise européenne mais pour les deux autres aucune restriction ou contrainte de ce genre n’est appliquée. 








Indices & cotations avec L'Usine Nouvelle