Les Stratégies




Vendredi 15 Décembre 2017

Renault lance sur le marché sa berline sport Alpine A 110. Les premiers tests vont se dérouler dans la semaine. Les distributions vont s’effectuer au cours du premier semestre de 2018. Le groupe prévoit de lancer un puissant concurrent des Porsche et pouvant être vendu entre 55 et 60.000 euros. C’est une mesure très ambitieuse pour Renault après 22 ans de silence.


Renault sort finalement le sport Alpine

Alpine une marque indépendante

La berline Alpine A 110 est enfin arrivé après une longue période d’attente. Renault a réalisé les premiers tests durant la semaine. Michael Van Der Sande directeur général d’Alpine déclare que la construction en phase au niveau de l’industrie de Dieppe va commencer très prochainement. En plus, il affirme que la distribution auprès de leurs clients va se dérouler au premier trimestre de 2018. Commercialisé entre 55 et 60.000 euros pour les modèles de bases, le A 110 reste un véhicule vraiment abordable comparé aux autres berlines que les collecteurs se payent. Ces derniers sont évalués entre 70 et 130.000 euros et même 400.000 pour ceux destiné à la compétition.

Les projets de l’Alpine ont été développés depuis 2011 par Carlos Tavares actuel directeur de PSA et ancien numéro deux de Renault. Le modèle a été développé avec le Britannique Caterham, qui est sorti du projet en 2014. Le PDG de Renault Carlos Ghosn a longtemps hésité sur la durabilité du programme. Mais il a finalement accepté l’idée de faire d’Alpine une marque indépendante. C’est au début 2014 que le groupe Renault avait pris l’initiative de faire d’Alpine une marque indépendante. Renault a longtemps cherché à redorer l’image d’Alpine. Trois projets de grande envergure ont été déjà lancés depuis les années 90 sans pour autant arriver à produire de bons résultats. Mais cette nouvelle Alpine a été bien réfléchie par un groupe de 10 experts en design.


Lancement du A 110 pour redorer l’image d’Alpine

En ce qui concerne le volume de production de cette nouvelle berline, Renault refuse de divulguer des données prévisionnelles. L’estimation tourne autour des milliers de véhicules par an. Ce sont des volumes vraiment inférieurs aux 20.000 commercialisés annuellement pour le cabriolet Porsche. Par rapport à tous les types d’Alpine, le volume de production est de 30.000. La commercialisation de ce nouveau modèle va se dérouler dans 57 concessionnaires dont 19 sont en France. Il va aussi être vendu en Europe, en Australie et au Japon.

Renault tente d’être prudent, mais il faut prévoir le lancement d’un second modèle avant les 3 ou 4 ans à venir. Pour le moment aucune mesure n’a été prise sur l’affaire d’après Michael van Der Sande. Le futur va dépendre principalement de la progression d’Alpine A 110. En cas d’échec Alpine va se trouver dans une situation vraiment désastreuse. Depuis sa création, il y a 40 ans, Alpine a souvent été marqué par des situations mouvementées. La marque avait souvent proposé des modèles de voitures sportives plutôt coûteux, pas facile à manier avec une grande légèreté et une agilité extraordinaire. 


Vendredi 15 Décembre 2017 Permalien