Pandémie de la Covid-19 dans le monde, Sanofi et GSK promettent 60 millions du futur vaccin au Royaume-Uni

Le Coronavirus continue de faire des ravages dans le monde et cela avec un lourd bilan journalier de mortalité. En effet, depuis deux mois, c’est ce mardi qui compte le plus lourd bilan journalier de morts causées par la Covid-19 avec 1600 morts.
Ce bilan rejoint le bilan total de mortalité dans le monde depuis l’apparition de la pandémie avec plus de 654.000 morts selon le dernier bilan établi par l’Agence France-Presse, le mardi 28 juillet.

Sanofi et GSK promettent des doses de leur vaccin au Royaume-Uni

Alors que la crise sanitaire fait ravage, les deux laboratoires français et britannique promettent de fournir au gouvernement britannique 60 millions de leur futur vaccin contre la Covid-19. Dans un communiqué, les deux laboratoires à savoir, Sanofi et GSK ont annoncé cet accord et pourra se conclure sous réserve de la signature d’un contrat définitif. Sanofi et GSK assurent que leur vaccin pourrait être autorisé dès le premier semestre 2021. De plus, les deux laboratoires révèlent que des discussions sont en cours en France, la Commission européenne et l’Italie pour assurer un accès mondial du vaccin.

Le pèlerinage à la Mecque limité

Toujours en pleine pandémie, l’Arabie Saoudite a aussi limité l’accès au pèlerinage à la Mecque qui accueillait des millions de pèlerins chaque année. Rien que l’année dernière, le pèlerinage avait accueilli 2,5 millions de pèlerins. Cette année, le nombre de pèlerins a été très limité avec 1000 à 10.000 pèlerins seulement à mercredi. Ces pèlerins sont soumis à des tests de dépistage et mis en quarantaine à leur arrivée. Sur le plan économique, cette restriction aura des vraies répercussions car le Hadj et la Oumra apportaient à eux deux, 10,3 milliards d’euros par an. Avec ces mesures de restriction et de limitation des pèlerins, la conséquence économique sera plus grande pour le Royaume.

Un lourd bilan au États-Unis

La Covid-19 continue aussi de faire des ravages en Amérique avec un lourd bilan aux États-Unis qui ont eu plus de 1600 morts ce mardi. C’est un bilan lourd car ce chiffre n’avait pas été atteint depuis mi-mai. Et cela selon les chiffres de l’université de Johns Hopkins. De plus le pays a aussi enregistré en une journée plus de 60.000 nouveaux cas ce qui a un peu baissé, comparé aux deux derniers jours.
Au côté du Président Trump, qui a été parmi les premiers chefs d’État à minimiser le virus, il a fait appel au port de masque la semaine dernière et a même reconnu la gravité du virus et de la crise. Dans la même foulée, le Président Trump a retweeté une vidéo qui montre un groupe de médecins qui explique que les masques ne sont pas nécessaires et qu’un médicament peut traiter le Coronavirus, à savoir, l’hydroxychloroquine. C’est ensuite que la vidéo a été supprimée par les plateformes Facebook, YouTube et Twitter pour désinformation. Cela montre la position mitigée du Président Trump sur le virus. 








Indices & cotations avec L'Usine Nouvelle