La Commission Européenne va donner son feu à Alstom sur Bombardier dans le secteur ferroviaire

Selon Reuters, Bruxelles va autoriser l’offre d’Alstom sur le groupe canadien Bombardier et cela dans le secteur du transport ferroviaire. Cette opération va permettre de créer le numéro deux mondial dans ce secteur devant CRRC, le géant chinois. Reuters déclare, selon ses sources proches du dossier, que les autorités de la concurrence européenn vont donner leur avis favorable. De plus, Alstom a mis en avant des obstacles concurrentiels qui sont facile à lever afin de mieux convaincre le régulateur européen. Ce qui n’était pas le cas lors du projet avec Siemens qui avait été rejeté.

Créer le numéro deux mondial du secteur  

Alstom a prévu aussi de céder son usine de Reichshoffen qui est en Alsace qui emploie 800 personnes et produit les trains régionaux Coradia Polyvalent. Cette opération qui avait été annoncé en février dernier, se veut de racheter 100 % de Bombardier Transport, qui est une branche ferroviaire du grand groupe canadien. Le montant de cette opération est estimé entre 5,8 et 6,2 milliards d’euros en cash et en actions. Cela va permettre de créer le numéro deux mondial du secteur ferroviaire devant le géant chinois CRRC.
Cette nouvelle entreprise va peser, un chiffre d’affaires cumulé avec plus de 15 milliards d’euros et cela avec un carnet de commande de 75 milliards d’euros. De plus, Alstom en sortira un grand avantage car il procédera, de ce fait, à deux agglomérations de capital pour financer la transaction. Ainsi, il table sur 400 millions d’euros de synergies annuelles et cela sur sa quatrième ou cinquième année après la conclusion de la transaction. Aussi, il faut noter que cela n’aura pas trop de conséquences sur l’emploi à terme.

Un moyen de peser face au géant chinois

L’échec de l’opération d’Alstom pour Siemens qui a été portée par la France et cela près le rejet de la Commission Européenne, a été un peu difficile à digérer. Mais cela va permettre à miser surtout sur la nécessité de consolidation dans ce secteur et cela avec la menace du géant chinois China Railway Rolling Stock Corporation. En effet, CRRC compte un chiffre d’affaires de 28 milliards d’euros et commence déjà à remporter des marchés en Europe. Ainsi, cette opération du géant français dans ce secteur sera une voie de contournement afin de mieux concurrencer CRRC. À noter que Bombardier Transport emploie 40.000 personnes et est présent dans 27 pays. 








Indices & cotations avec L'Usine Nouvelle