Les Stratégies




13 Décembre 2021

Dans le monde des affaires, on remarque souvent que des entreprises se lient à d'autres dans le but de pouvoir mieux mener à bien leur activité et accroître leur chiffre d'affaires. Ce qu’a fait récemment le géant Orange a tenté un mariage avec Vodafone. A tenté car cela n’a pas finalement abouti dans la mesure où en début de débat avec la discussion sur le rapprochement de l’opérateur télécom avec son concurrent britannique, l’État actionnaire n’a pas voulu aller loin. Cela pour plusieurs raisons qui méritent qu’on s’y penche. Cela dans l’éventualité d’un mariage qui n’a pas finalement abouti. Ce qui inquiète beaucoup de personnes qui ne sont pas rassurées par la situation actuelle du géant Orange.


Orange tente un mariage avec Vodafone
Un projet à issue regrettable

Si on demandait au PDG d’Orange, son plus grand regret, ce serait sûrement la non réalisation de ce projet de mariage avec Vodafone. Il voulait mettre en place un géant européen qui serait imbattable. Ces négociations pour une fusion égale se sont déroulées durant plus de six mois entre l’été 2020 et le début de 2021. Ces pourparlers étaient en quelque sorte aisés dans la mesure où ils permettaient de mettre en valeur environ 30 milliards d’euros. De plus, le fait que le mariage soit un mariage entre égaux était la condition sans laquelle, l’accord ne pouvait être accepté politiquement. Si cela avait abouti, on aurait assisté à l’émergence d’un géant qui dépasserait même Deutsche Telecom.

L’implantation d’Orange en Afrique

Ce géant a de nos jours une importance importante en Afrique. Il est leader dans plus de 18 pays comme les pays francophones dont  le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Cameroun entre autres et les pays anglophones comme l’Afrique du Sud ou encore le Kenya.  Ce qui renforce fortement ses positions et sa place dans le marché mondial. Beaucoup de populations en Afrique privilégient cet opérateur que ce soit pour ses forfaits d’appel et de connexion mais aussi pour ce qui est de son réseau de transfert d’argent.

Des discussions longues

Plusieurs mois durant, les deux géants discutaient pour savoir comment mettre en œuvre ce mariage. Cette longueur s’explique par les longs schémas capitalistiques qu’ils suivaient. Même si pour quelques temps, il y a eu un rapprochement entre les deux, cela s’est heurté à des problèmes de gouvernance entre les intérêts  français et britanniques. C’était justement dans le but d’éviter cela que les deux se sont penchés sur d’éventuelles fiançailles. Mais, il faut l’avouer, depuis la crise, le géant orange souffre des effets négatifs de cette pandémie mondiale

Un problème de direction

C’est parce que les discussions se sont avérées intenses et concluant que le géant orange en discuterait avec le gouvernement Français pour avoir un financement. Mais, c’est là que tout s’est arrêté. Car il est impensable pour eux que le siège d'Orange parte à Londres. Cela s’accentue avec la valorisation de plusieurs opérateurs. Mais ce n’est pas encore fini, pour certains car les deux continuent leur pourparlers afin de trouver une solution à cet obstacle.







Indices & cotations avec L'Usine Nouvelle