De plus en plus dans le monde le marché boursier prend de l’importance. C’est dans ce sens que beaucoup d’entreprises et de firmes multinationales s’investissent dans cela. C’est le Didi, qui est considéré comme le uber chinois en raison de son chiffre d’affaires. Celui-ci a annoncé depuis quelque temps qu’il va quitter le marché boursier ou encore la bourse de New York. Cela s’inscrit dans une logique du gouvernement chinois, visant à inciter ses entreprises à davantage se tourner vers les financements sur ses places boursières. Cette décision intervient au moment où le géant était coté depuis cet été. Ce qui fait que notre article se consacre à l’explication des détails de cet évènement.


Didi, le uber chinois, se retire de la bourse de New York
Les raison du retrait de Didi de la bourse de New York

Cela intervient dans un moment où il y a des rivalités technologiques entre Pékin et Washington. Cela n’est pas vraiment une bonne chose surtout pour les actionnaires. Cela car en seulement cinq mois, Didi a perdu 45 % de sa valeur. Depuis un certain temps, les entreprises chinoises se tournent vers les financements américains. Ce qui fait que beaucoup d'entreprises comme Alibaba ont réalisé à Wall Street les plus importantes introductions en bourse qui n’aient jamais existé. Mais la tendance s’est renversée car la Chine veut faire rentrer ces entreprises au bercail.

Des contraintes liées au transfert de Didi

Cette opération a suscité un mécontentement de la part de Pékin qui s’inquiétait du transfert de données sensibles aux États-Unis. C’est ce qui a amené les autorités chinoises à mener des enquêtes sur la protection de la vie privée de la part de Didi. Ce qui n’a pas eu de grandes retombées pour les utilisateurs qui avaient déjà l’application. Cela à la suite de ces opérations que le transfert vers Hong Kong a eu lieu se suivant d’un retrait immédiat aux USA. Cela pour certains est normal car Didi a connu une dure expérience des régulateurs chinois qu’on lui a donné. Ce qui fait que les entreprises chinoises investissent davantage dans la protection des données privées.

Après de nombreuses contraintes, beaucoup d’entreprises optent pour une seconde cotation en bourse à domicile. Ce qui fait que beaucoup de financements sont entrain d’être levés. Mais ces levées de fond ne sont pas sans risque. Ce qui inquiète beaucoup d’investisseurs dans le domaine du marché boursier.
 







Indices & cotations avec L'Usine Nouvelle