Le géant maritime Maersk a déclaré avoir commandé huit navires qui fonctionnent avec du carburant neutre en carbone. Avec la demande des clients pour des transports plus écologiques, Maersk souhaite accélérer la décarbonation de sa flotte pour atteindre des émissions nettes nulles d'ici 2050.
La société danoise s'est engagée à ne commander que de nouveaux navires pouvant utiliser du carburant neutre en carbone. Les huit navires, d’une capacité de 16 000 conteneurs chacun, seront construits par la société sud-coréenne Hyundai Heavy Industries et devraient être livrés au début de 2024.
Ils seront équipés d’une configuration de moteur à double carburant. Les dépenses d'investissement supplémentaires pour la capacité biocarburant, qui permet de fonctionner au méthanol ainsi qu'au carburant conventionnel à faible teneur en soufre, seront de l'ordre de 10 à 15 % du prix total. Ce qui permettra à Maersk de faire un bond en avant significatif dans son engagement à mettre à l'échelle des solutions neutres en carbone et à mener la décarbonation de la logistique des conteneurs.


Maersk accélère la mission de décarbonisation de sa flotte
Quel sera l’impact écologique de ce changement ?

Aujourd’hui Maersk fait face à un nombre croissant de clients qui cherchent à décarboniser leurs chaînes d'approvisionnement. En effet, plus de la moitié des 200 plus gros clients de Maersk ont fixé ou sont en train de fixer des objectifs scientifiques ambitieux basés sur un objectif de zéro carbone pour leurs chaînes d'approvisionnement. Parmi ces clients on peut citer des leaders du développement durable comme Amazon, Microsoft, Lévi Strauss etc…

La société a déclaré que Les huit nouveaux navires remplaceront les plus anciens, générant des économies annuelles d'émissions de CO2 d'environ 1 million de tonnes, soit une réduction de près de 3% puisque l'année dernière, les navires Maersk avaient émis environ 33 millions de tonnes de CO2. Avec près de 90 % du commerce mondial transporté par voie maritime, le secteur représente près de 3 % des émissions mondiales de CO2.
Les producteurs de carburant sont avertis. Le marché du carburant vert émerge à grande vitesse et la demande risque d’augmenter de plus en plus dans les années à venir.







Indices & cotations avec L'Usine Nouvelle