Les Stratégies




4 Juillet 2019

Le projet de fusion UniCredit-Commerzbank gelé

 

 
Un projet d’offre sur Commerzbank a été gelé par UniCredit, car la banque allemande a été un peu réticente pour discuter de manière immédiate avec le groupe italien juste après la négociation avec Deutsche Bank qui a finalement échoué. 
 
Commerzbank n’est pas encore prête
 
Selon Reuters, Lazard l’ancien ministre délégué des finances en Allemagne Jorg Asmussen et JPMorgan ont été sollicités par le groupe italien dans le cadre d’une éventuelle OPA sur Commerzbank. Suite à cette information, Beaucoup ont pensé à une possible opération qui permettrait à UniCredit d’étendre et de pouvoir développer son marché extérieur. Ce développement extérieur fait d’ailleurs partie des priorités incluses dans la stratégie d’expansion de Jean Pierre Mustier qui est l’administrateur délégué du groupe italien. Selon des sources, l’entretien entre les représentants conseillers d’UniCredit, ceux de Commerzbank Rothschild et de Goldman Sachs n’a pas pu avoir lieu. Selon Jean Pierre Mustier, le projet est pour le moment à gel car Commerzbank a dit qu’elle souhaiterait prendre du recul, et ensuite reprendre de l’élan. Selon certaines sources, Commerzbank souligne qu’elle n’est pas encore prête pour se lancer dans la négociation d’une nouvelle opération. Commerzbank souhaite ainsi réfléchir à un plan d’action meilleur et affirme qu’il est difficile de dire à quel moment la négociation pourra se faire avec la banque italienne. Le groupe bancaire italien est depuis longtemps dans une phase de réflexion dans le cadre de la réduction de son exposition sur le marché italien. 
 
La réduction de l’exposition à l’Italie : une source de soulagement pour les allemands 
 
La banque italienne UnitCredit a déjà fait l’acquisition d’une banque munichoise du nom de HVB et sa capitalisation boursière est estimée à 24 milliards d’euros, une valeur qui dépasse largement celle de Commerzbank évaluée à 8 milliards d’euros. Le groupe italien qui fait focus sur son redressement dont le plan finit cette année, fut obligé d’attendre le résultat des négociations entre Commerzbank et Deutsche Bank qui n’a finalement pas aboutit. Selon certaines sources, le projet qu’avait la banque italienne à l’encontre de Commerzbank était à un niveau de progression élevée. UniCredit voulait faire une fusion de HVB et de certaines de ses activités dans la zone centrale d’Europe avec Commerzbank, en prenant la peine de diviser et de sécuriser le déroulement de ses activités en Italie. Selon des banquiers proches du dossier UniCredit-Commerzbank, il faudra que le capital de la banque italienne augmente de 5 à 7 milliards d’euros pour qu’elle puisse financer ce projet.
 
 
 
 








Indices & cotations avec L'Usine Nouvelle