Les Stratégies




Lundi 30 Juillet 2018

C’est une nouvelle fusion qui permettra au groupe français d’avoir une importante part sur le marché informatique nord-américain. Cette fusion permettra à ces deux groupes d’offrir de meilleurs services et produits et d’augmenter les revenus.


Le groupe français Atos marque sa présence aux USA

Une bonne affaire pour Atos
 

En effet, le groupe Atos rachète Syntel, une entreprise américaine spécialisée dans la vente des services informatiques et qui compte 23000 collaborateurs environ. Atos, avec ses 100000 salariés va utiliser dans tout le processus, une somme de 3,4 milliards de dollars, ce qui lui permettra d’augmenter son chiffre d’affaires. Cette fusion pourra permettre au groupe Atos d’avoir une augmentation d’un milliard de dollars sur son chiffre d’affaires et de faire croître ses bénéfices par action, l’année prochaine. Thierry Breton, directeur du groupe Atos déclare que cette fusion permettra aux deux groupes de mettre ensemble leur synergie et la mutualisation de leurs services pour offrir de meilleurs produits sur le marché nord-américain.


Un partenariat bénéfique

Cette nouvelle fusion entre ces deux groupes permettra tout d’abord à Altos d’assurer la transformation numérique de ses clients dans ce monde qui se veut digital. D’ici 3 ans, les synergies de coûts pour cette opération pourraient atteindre les 120 millions de dollars que le groupe français prévoit. Les synergies commerciales pourraient atteindre les 250 millions de dollars. De plus, Syntel, une entreprise évoluant dans le domaine financier permettra au travers de sa plateforme de générer des profits opérationnels les plus concurrentiels dans le secteur. Cette plateforme de Syntel dont Atos se servira trouve son siège en Inde où plus de 18000 salariés travaillent. Les services de Syntel sont appréciés et prisés sur le marché, à savoir : l’analyse de données, l’internet des objets, des services de cloud, les services internet dématérialisés…


L’Amérique du Nord, un terrain de premier choix

Après avoir essuyé un échec dans le rachat de Gemalto en France, un spécialiste de la sécurité numérique, Atos a dévoilé ses ambitions d’aller pour le groupe Syntel aux USA. En réalité, les activités du groupe français aux USA représentent environ 17% de son chiffre d’affaires, environ 12,7 milliards d’euros l’année passée. Pour Elie Girard, directeur financier du groupe, il est important d’élargir son influence en Amérique du Nord, surtout dans la vente de services d’intégration de systèmes et conseils. Dans les jours à venir, Thierry Breton fera la publication des résultats financiers du premier semestre. Même si le groupe a rencontré des difficultés dans cette même région, ce qui a fait baisser son chiffre d’affaires de 1,6%, le directeur financier du groupe promet prendre des mesures nécessaires pour rectifier le tir.

 

 


Lundi 30 Juillet 2018 Permalien