Les Stratégies




Mardi 18 Décembre 2018

Le fonds activiste Elliot a sorti une annonce, déclarant qu’il détenait plus de 2,5 % de parts au sein de Pernod Ricard. En outre, le fonds déclare avoir suggéré au PDG de Pernord Ricard des propositions visant à rehausser sa réussite opérationnelle ainsi que sa gouvernance. D’après toujours un communiqué, le fonds considère que malgré la bonne faveur du contexte économique ces décennies précédentes, le groupe a vu des parts de marché importantes au niveau de ses branches phares de son activité, lui passé entre les mains et a revu en baisse la performance de ses principaux rivaux. Pour le fonds, il est important de parvenir à la création de valeur pour l’ensemble des parties concernées, en comblant ces lacunes.


Le fonds activiste Elliott se penche sur Pernod Ricard

Des lacunes qui interpellent le fonds Eliott

Le fonds Eliott dit regretter « une marge opérationnelle inférieure de cinq points » par rapport à celle de Diageo, son principal rival britannique malgré les mesures successives élaborées pour renforcer la performance opérationnelle. Le fonds Eliott est déçu par l’évolution externe de Pernod Ricard, avec particulièrement l’achat de l’enseigne vodka Absolut en 2008 à près de 6 milliards d’euros. Les résultats n’ont pas correspondu aux attentes espérées. Selon toujours le fonds Eliott une mauvaise gouvernance associée à une culture peu expansive sur l’extérieur, sont à l’origine de la sous-performance notoire du groupe en termes de productivité intégrale pour les actionnaires, comparés à ses rivaux lors des décennies précédentes.


Améliorer la performance opérationnelle, une priorité selon le fonds

Le fonds Eliott souhaite donc la mise en place de mesures plus ambitieuses tendant à améliorer la performance opérationnelle de Pernod Ricard, et ce, pour rattraper le retard en termes de productivité par rapport à la rivalité et le nivellement de la gouvernance avec les pratiques les plus adéquates au marché. En outre, Eliott déclare avoir tenu une rencontre avec Alexandre Ricard le PDG du groupe, et envoyer une note au conseil d’administration pour leur livrer ses réflexions. Le fonds entend continuer des pourparlers constructifs avec l’entreprise et poursuivre à collaborer de façon collaborative dans l’optique de mettre en place ces renforcements durables. Qu’à cela ne tienne, le titre du groupe a été fortement dopé à la Bourse de Paris  par cette position. À 10h30, la valeur est affichée à 3,84 % à 145,9 euros. Donnant ainsi la hausse la plus importante d’un CAC 40 en évolution de 1,38%. À cet état de cours depuis le début de l’année, elle réalise une progression de 6,5% correspond à une capitalisation boursière de 37,4 milliards d’euros.


Mardi 18 Décembre 2018 Permalien