Les Stratégies




21 Octobre 2020

Parce qu’elle allie une certaine indépendance et un accompagnement de tous les instants, la franchise séduit chaque année de nombreux candidats aux fonctions de chef d’entreprise. Dans le secteur de l’optique, où de nombreuses enseignes se font concurrence pour attirer de nouveaux franchisés, et ainsi étoffer leur réseau, il en est une qui a décidé d’employer les grands moyens : c’est Lissac, avec des mesures très attractives.


La franchise Lissac veut séduire les indépendants
Lissac, une image de marque valorisante
 
Être indépendant tout en pouvant s’appuyer sur le savoir-faire, l’assistance technique et commerciale d’un groupe qui a fait ses preuves, solide et parfaitement structuré, c’est le principe de la franchise. Restauration, coiffure, hôtellerie, alimentation, immobilier, bricolage, jardinage… ce concept concerne tous les secteurs d’activité. Bien sûr, l’optique en fait partie, avec des enseignes bien connues comme Optic 2000, Alain Afflelou, Krys ou encore Lissac. C’est justement cette dernière qu’a choisi Loïc, opticien dans le Sud de la France, il y a maintenant dix ans lorsqu’il a voulu s’installer. Un choix mûrement réfléchi : « Je voulais me tourner vers une marque premium et Lissac correspond bien à cette image. Je me refuse à appâter le client avec des prix réduits, je souhaite vendre des lunettes au prix juste, avec l’assurance pour le client d’obtenir un produit médical de qualité. Je savais que c’est ce que je pourrais faire avec Lissac ». Pour lui, être franchisé Lissac n’a que des avantages, à commencer par le sérieux associé à l’enseigne. « Auprès des clients, comme des prescripteurs, Lissac a toujours eu une très bonne image de marque. En notoriété spontanée, Lissac sort dans les premières positions, se réjouit l’opticien. Les clients ne viennent pas chez Lissac parce qu’ils veulent la meilleure remise, mais parce qu’ils veulent avoir affaire à des professionnels de santé leur offrant une prestation irréprochable sur des produits de qualité. Tous les franchisés signent par exemple une charte de déontologie sur l’exercice du métier. Il y a chez Lissac une vraie volonté de donner des gages de qualité à nos diverses parties prenantes ».
 
Un accompagnement de tous les instants
 
Outre ce gage de qualité et de sérieux, Loïc ne regrette pas un instant d’avoir choisi l’enseigne Lissac pour l’accompagnement dont il jouit dans le cadre de son activité : logo, publicité, présence sur les plateformes digitales, l’opticien n’a pas besoin de s’occuper de tout cela car c’est Lissac qui gère tout au niveau national. « Pour nous, franchisés, c’est un gain de temps qui nous permet de passer plus de temps avec le client, de créer une relation de confiance avec lui, de lui offrir un service de qualité et professionnel », se félicite l’opticien. Et ce n’est pas le seul avantage à rejoindre le réseau Lissac : de la communication digitale à la relation avec les mutuelles, en passant par les expansions, il y a, au sein de l’entreprise, des personnes dédiées pour chaque tâche. « Si je cherche à ouvrir un deuxième magasin, je vais par exemple être mis en relation avec un responsable d’expansion, capable d’analyser une situation d’implantation : loyer, charges, coût de l’agencement, concurrences… Le responsable d’expansion a un rôle essentiel de conseil », explique Loïc, qui met également en avant les nombreuses formations en interne mises en place par Lissac dans un secteur de l’optique en pleine mutation avec des évolutions technologiques constantes.
 
Exit les droits d’entrée 
 
Mais cette belle image de marque et cet accompagnement personnalisé ne sont pas les seuls atouts revendiqués de la franchise Lissac, surtout depuis l’arrivée, en décembre 2019, d’un nouveau Directeur Général en la personne de Jean-Luc Favène. Bien décidé à attirer de nouveaux opticiens, afin d’étoffer le réseau de magasins de l’enseigne et ainsi toucher une clientèle plus large et diversifiée, il a annoncé plusieurs mesures incitatives à destination des nouveaux arrivants, à commencer par la suppression des droits d’entrée. Un geste fort car, auparavant, un nouveau venu devait débourser 12 000€ pour rejoindre le réseau de Lissac, mais surtout un avantage concurrentiel certain par rapport aux autres enseignes de la filière optique. Jean-Luc Favène s’est également engagé à mettre en place des redevances amoindries pour tous les primo-franchisés les premières années de leur activité. En plus de ces mesures financières incitatives, le Directeur Général de Lissac souhaite également une « franchise moins monolithique ». « Nous travaillons actuellement sur nos « concept magasin » pour éviter les points de ressemblance au niveau du groupe. Nous voulons évoluer vers des magasins plus chaleureux, plus indépendants, et qui laissent une part de créativité au franchisé », explicite-t-il. Pour Jean-Luc Favène, aucun doute : le modèle de franchise de Lissac a tout pour séduire les indépendants et les primo-franchisés. Outre les conditions financières intéressantes qu’il a déjà actées, il insiste également sur l’accompagnement dont bénéficient tous les franchisés. « Nous avons mis en place des outils qui peuvent vraiment intéresser les indépendants : CRM, outils de fidélisation client, web shop, packaging marketing, énumère le Directeur Général. Nous les accompagnons sur tous les segments de la profession, en leur laissant exercer leur cœur de métier avec beaucoup d’autonomie ». On l’aura compris, Jean-Luc Favène fait tour pour rendre la franchise Lissac encore plus attractive. Il faut dire que le dirigeant s’est fixé d’ambitieux objectifs : ouvrir 150 nouveaux magasins d’ici 2024 et atteindre ainsi le seuil des 400 points de vente à cette date. Un pari audacieux alors que le nombre d’indépendants sur le marché de l’optique est à la baisse.
 







Indices & cotations avec L'Usine Nouvelle