Bernard Arnault et Vincent Bolloré à l’assaut de Lagardère

À la fin de la semaine, une association entre Lagardère et le PDG de LVMH, le milliardaire Bernard Arnault, aura lieu. Au moment où, Vincent Bolloré monte en puissance dans le groupe Lagardère en étant l’actionnaire majoritaire. Ces deux grands milliardaires français comptent se partager les actifs du groupe en faisant sauter le statut de commandite du groupe Lagardère. Ce face-à-face entre ces deux milliardaires est une situation inédite dans le capitalisme français. Les détails de cette association seront annoncés la semaine prochaine. D’une part, Bernard Arnault va prendre 25 % du capital de sa société personnelle, LCM qui gère le groupe à travers une structure juridique rare : la commandite. Et d’autre part, est l’actionnaire majoritaire du groupe Lagardère avec 21,2 % de son capital qu’il a racheté depuis plusieurs mois à travers Vivendi.

Un face-à-face inédit

Les deux milliardaires français ne se sont jamais croisés. En effet, bien qu’ils se partagent le monde des affaires français avec Gucci et Hermès pour Bernard Arnault et Vivendi et Bouygues pour Bolloré. Et pourtant, jamais ces deux grands du capitalisme français ne se sont confrontés en affaires. C’est ce que révèle un banquier de Lazard. Cette banque a épaulé les deux hommes d’affaires pendant leur début. C’est Antoine Bernheim qui fut leur banquier commun et c’est de même pour l’avocat décédé, Jean-François Prat. « Ils ne se sont jamais croisés même pas dans les couloirs de Lazard » ironise un ancien ponte de la banque de Lazard.

« Pas de bagarre »

Après cette association de Lagardère au PDG de LVMH et ce face-à-face des deux milliardaires, on se demande si réellement, il y aura confrontation entre les deux milliardaires dans le groupe. Dans les deux camps, on lit clairement une annonce de la non-existence de bagarre entre les deux. « Les deux hommes se parlent et se voient régulièrement et jusque très récemment » déclare l’entourage de Bolloré. Pour l’autre camp, il se limite à dire qu’ils se respectent et s’apprécient. Tout compte croire que le choc déclaré sera juste une ruée de nuage. Les deux camps disent même qu’il n’y aura pas de bagarre.
Il faut aussi dire que, les ambitions des deux milliardaires sont complémentaires. Pour Bolloré, il ne cache pas du tout ses ambitions car l’éditeur Hachette est dans ses viseurs. D’ailleurs ces dernières semaines, il négociait le rachat des radios de Lagardère qui sont Virgin mais surtout Europe 1. Vincent Bolloré veut faire de ces deux radios un « Fox News » version française sur la même lancée que CNews.
Dans le côté du PDG de LVMH, il a l’intention de s’occuper du rachat de la brache de distribution de Lagardère qui est « le Travail Retail ». Les points Relay et les commerce en gares et aéroports du filial seraient complémentaires pour sa filiale DFS. Cette filiale est aussi implantée dans les aéroports du monde entier. Sur le côté média, monsieur Arnault veut bien prendre Paris Match et surtout le Journal du Dimanche. 








Indices & cotations avec L'Usine Nouvelle