Les Stratégies




Samedi 29 Décembre 2018

La société française classée parmi les meilleurs leaders mondiaux en matière de terminaux de paiement a tout simplement décidé de ne pas donner suite aux approches de la banque de financement Natixis. La société Ingenico, leader mondial qui avait récemment fait l’annonce d’une revue stratégique ne répondra malgré tout pas à la stratégie opérationnelle qui a été amorcée par la société Natixis. Le leader français a d’ailleurs précisé qu’il ne tenait exclusivement qu’à concentrer ses efforts sur son amélioration en termes d’efficacité et d’efficience. De plus, l’entreprise envisage de mettre en place un nouveau plan stratégique pour les prochaines années.


Ingenico ne fera pas de fusion avec Natixis

Ingenico, imperturbable dans sa progression

D’ici la fin du second trimestre de l’année à venir, ce plan devrait être révélé. De ce fait, Ingenico se dresse pour le moment contre toutes les opérations qui seraient de nature à perturber sa progression actuelle. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle elle a écarté la proposition de Natixis. Une fusion en tout cas pour l’instant n’est pas la bienvenue pour Ingenico. Par ailleurs, la baisse enregistrée au niveau de l’indice Stoxx 600 ne leur permet d’ailleurs pas de s’écarter de leur objectif de progression. Même si les investisseurs sont assez inquiets à ce propos, le pire peut être évité, car la baisse enregistrée au niveau de l’indice Ingenico est loin d’être la chute la plus forte de la période. Si le groupe Natixis pour sa part avait opéré une tentative de rapprochement vers Ingenico, il va falloir qu’il se tourne vers d’autres horizons, car son potentiel partenaire n’est pour le moment pas prêt à assurer ce genre de stratégie. Toutefois en matière de finances, il y a toujours possibilité pour Natixis de se rapprocher de plusieurs autres entités.  


Le défi de l’installation de nouveaux terminaux

À l’instar de Natixis, bon nombre d’autres organisations intéressées par un rapprochement avec Natixis vont devoir se tourner vers d’autres groupes. Bon nombre de fonds d’investissement auraient aussi interpellé le groupe Ingenico qui voudrait plus que jamais procéder à un redressement de son secteur d’activité principal. Avec la part considérable que cela représente dans son chiffre d’affaires, l’entreprise à grand intérêt à remettre ce secteur debout, même si la concurrence s’annonce de plus en plus rude dans le domaine. Interrogée à ce propos, l’entreprise prévoit néanmoins de faire multiplier le nombre de terminaux. La difficulté majeure à laquelle elle peut se retrouver confrontée étant notamment l’absence de marchés conséquents. Cette vague de construction pourrait alors tomber à une période assez difficile en termes d’écoulement.

 


Samedi 29 Décembre 2018 Permalien