Genfit va commercialiser son outil de diagnostic de la NASH aux États-Unis

Après avoir effectué la présentation, en fin mai dernier des essais cliniques de son traitement expérimental de la NASH, qui a été décevante, l’entreprise de la biotechnologie, Genfit annonce avoir conclu un partenariat exclusif avec un laboratoire américain afin de commercialiser son test sanguin multi-biomarqueurs qui est fait particulièrement pour détecter les patients qui sont atteints de stéatohépatite non-alcoolique dits « à risque ». Par conséquente de titre Genfit s’envole.
En effet, ce lundi matin à 10 h 40, le titre de Genfit a flambé de 44,3 % à 5,35 euros qui est au plus haut et cela depuis la fin du mois de juin de cette année.

La fête après la déception    

L’entreprise biotech connait une grande bouffée d’oxygène après une longue durée de déconvenue. En effet le titre de l’entreprise a connu une flambée au plus haut et cela depuis fin juin de cette année. De ce fait, même si le titre lâche toujours une partie de sa valeur qui de 70 % depuis janvier, il s’échappe de son plancher historique qu’il évoluait depuis la moitié du mois de mai et cela après avoir laissé plus de 65 % de sa valeur en une séance en réponse à des résultats de la dernière phase des essais cliniques de son test qui ont été jugé décevants.
Pour le rebond du jour, il intervient dans le cadre d’un bond de 20 % répertorié vendredi après l’annonce de la première visite d’un premier patient pour l’essai clinique pivot international phase 3 pour une autre indication qui est une autre maladie auto-immune qui détruit les canaux binaires.

Le test pour diagnostiquer la NASH

Cette nouvelle envolée a été observée suite à la signature d’un accord exclusif pour la commercialisation d’un test sanguin pour détecter la NASH avec le laboratoire américain du nom de Labcorp qui pèse plus de 17 milliards de dollars à Wall Street. Pour le test sanguin de Genfit, c’est un test multi-biomarqueurs qui a été créé afin d’identifier les patients atteints de stéatohépatite non-alcoolique dits « à risque » plus connu sous le sigle de NASH. Après cet accord de commercialisation exclusive, Labcorp va commercialiser le test pour une utilisation clinique aux États-Unis et au Canada et cela pour identifier les 10 millions de personnes qui risquent de développer des complications liées aux stades avancées de la NASH. Il faut noter aussi que parmi ces 10 millions de personnes, il y a des patients qui présentent des facteurs de risques métaboliques et aussi une suspicion de NASH dans un communiqué commun fait par les deux entreprises.
Dans le communiqué commun des deux entreprises, elles montrent que ce partenariat est le résultat des efforts de recherche de Genfit dans le domaine de diagnostic de la NASH dont l’entreprise est un pionnier. De plus, les efforts de l’entreprise de biotech ont été salués par les experts dans une publication dans la prestigieuse revue scientifique, The Lancet. Ainsi, la commercialisation de ce test offre à Labcorp une véritable opportunité. 
Après avoir effectué la présentation, en fin mai dernier des essais cliniques de son traitement expérimental de la NASH, qui a été décevante, l’entreprise de la biotechnologie, Genfit annonce avoir conclu un partenariat exclusif avec un laboratoire américain afin de commercialiser son test sanguin multi-biomarqueurs qui est fait particulièrement pour détecter les patients qui sont atteints de stéatohépatite non-alcoolique dits « à risque ». Par conséquente de titre Genfit s’envole.
En effet, ce lundi matin à 10 h 40, le titre de Genfit a flambé de 44,3 % à 5,35 euros qui est au plus haut et cela depuis la fin du mois de juin de cette année.

La fête après la déception    

L’entreprise biotech connait une grande bouffée d’oxygène après une longue durée de déconvenue. En effet le titre de l’entreprise a connu une flambée au plus haut et cela depuis fin juin de cette année. De ce fait, même si le titre lâche toujours une partie de sa valeur qui de 70 % depuis janvier, il s’échappe de son plancher historique qu’il évoluait depuis la moitié du mois de mai et cela après avoir laissé plus de 65 % de sa valeur en une séance en réponse à des résultats de la dernière phase des essais cliniques de son test qui ont été jugé décevants.
Pour le rebond du jour, il intervient dans le cadre d’un bond de 20 % répertorié vendredi après l’annonce de la première visite d’un premier patient pour l’essai clinique pivot international phase 3 pour une autre indication qui est une autre maladie auto-immune qui détruit les canaux binaires.
Le test pour diagnostiquer la NASH
Cette nouvelle envolée a été observée suite à la signature d’un accord exclusif pour la commercialisation d’un test sanguin pour détecter la NASH avec le laboratoire américain du nom de Labcorp qui pèse plus de 17 milliards de dollars à Wall Street. Pour le test sanguin de Genfit, c’est un test multi-biomarqueurs qui a été créé afin d’identifier les patients atteints de stéatohépatite non-alcoolique dits « à risque » plus connu sous le sigle de NASH. Après cet accord de commercialisation exclusive, Labcorp va commercialiser le test pour une utilisation clinique aux États-Unis et au Canada et cela pour identifier les 10 millions de personnes qui risquent de développer des complications liées aux stades avancées de la NASH. Il faut noter aussi que parmi ces 10 millions de personnes, il y a des patients qui présentent des facteurs de risques métaboliques et aussi une suspicion de NASH dans un communiqué commun fait par les deux entreprises.
Dans le communiqué commun des deux entreprises, elles montrent que ce partenariat est le résultat des efforts de recherche de Genfit dans le domaine de diagnostic de la NASH dont l’entreprise est un pionnier. De plus, les efforts de l’entreprise de biotech ont été salués par les experts dans une publication dans la prestigieuse revue scientifique, The Lancet. Ainsi, la commercialisation de ce test offre à Labcorp une véritable opportunité. 








Indices & cotations avec L'Usine Nouvelle