Fretlink investit une importante somme d’argent dans le transport pour le numériser

 

 
La start up Fretlink décide d’investir 25 million d’euros dans le monde du transport. Un investissement qui permettra de numériser ce secteur. Pour cela, la start up Freetlink et sa levée de fond pour le monde du transport. Créée en en 2015, cette startup continue de prendre des parts du marché. Ce lundi 29 avril, la start up a annoncé devoir lever 25 millions d’euros afin de numériser le monde du transport. Une idée grandiose car permettant de bannir la circulation des camions à vide. 
Numériser le monde du transport, une idée innovante pour la start up
Cette numérisation permettra de fluidifier ce secteur du transport de biens. Avec son nouvel investissement, la start up aura également l’opportunité d’avoir une croissance beaucoup plus importante et d’obtenir dans moins d’un an, 10 000 nouveaux adhérents. Cette vague de transporteurs permettra à Fretlink de toucher d’ici 2020, un chiffre d’affaire annuel de 200 millions d’euros. Une hausse épatante du chiffre d’affaire annuel de 185 millions d’euros en une année seulement ! 
A l’accostage d’un marché à 330 milliards d’euros 
Le secteur du transport européen est estimé à 330 milliards d’euros. Dans ce secteur, plus de 550 000 sociétés y sont recensés, un chiffre qui montre ainsi sa complexité. Raison pour laquelle le Co fondateur monsieur Paul Guillemin a soulevé le problème de manque de transparence du secteur. Ce problème est dû à une certaine multiplication des intermédiaires. 
Les souhaits de Fretlink concernant ce gros investissement. 
Avec ce placement des 25 millions d’euros, Fretlink espère éclaircir cette obscurité où les prix se trouvent, mais également la qualité des services, la continuité des marchandises. Fretlink cherche à mettre en place une nouvelle organisation dans le monde du transport routier afin de mettre en relation les chargeurs et les transporteurs. Ce standard d’organisation nouvellement mis en place sera possible grâce à un modèle d’achat plus balistique du transport. Cependant, il a certains concurrents dans ce domaine à l’instar des commissionnaires de transport du secteur routier. 
Les 400 clients de la start up
Avec la proposition numérique aux chargeurs,  le start up Fretlink obtient des clients de marques telles que Bouygues, Nestlé et Suez. Son nombre total de clients s’élève à 400. Ce chiffre est obtenu grâce à la revue de son business model depuis le début de l’année 2019. Sa démarche est plus intensifiée et ne risque guère de s’éloigner dans cette lancée grâce à l’enrichissement de sa plateforme de services consacrés aux transporteurs.
 
 








Indices & cotations avec L'Usine Nouvelle