Les Stratégies




Lundi 30 Avril 2018

Le colosse pétrolier français total vient de conclure une convention qui lui permet d’acquérir 74 % des avoirs de Direct Énergie, le plus grand des distributeurs d’électricité. Le montant de la transaction s’élève à 1,4 milliard d’euros.


Avec l’achat de Direct Energie, Total veut dominer le secteur de l’électricité

Chamboulement dans le domaine de l’électricité

Ce matin, l'entreprise pétrolière française Total a annoncé sa nouvelle acquisition prochaine de de Direct Énergie. Cette annonce est apparue des mois après que Total ait lancé une proposition consacrée aux particuliers. Le plus géant des fournisseurs cycliques de gaz et d’électricité en l’occurrence Direct Énergie cèdera 74 % de ses droits à Total pour un coût de 1,4 milliard d’euros. Devancé dans le classement du secteur de l’électricité ainsi que du gaz par le groupe EDF et la société GDF Suez devenue Engie, Direct Energie reste actuellement estimé dans la Bourse à 1,45 milliard d’euros.


Total placera le restant des avoirs en Bourse

Ensuite, Total procédera au lancement d’une nouvelle offre publique de rigueur sur les avoirs restants chiffrés en Bourse. L’ensemble des avoirs auront un prix en commun de 42 euros. Ce prix apparaitra très avantageux pour la simple et bonne raison qu’il donnera du crédit à Direct Energie multipliant son bénéfice avant impôt par 12,5 fois pour l’année 2018. Cette opération a été validée hier par l’Assemblée de Direct Énergie à l’unanimité. En fait, l’administration de Direct Énergie devrait persuader aux ayants droit restants à mettre en vente leur participation.

Par ailleurs, cette opération doit aboutir avant que l’année 2018 arrive à son terme. Toujours est-il que le groupe reste flou sur le fait qu’il gardera l’étiquette Direct Énergie ou bien si l’ensemble des affaires tomberaient sous la marque Total. À la limite, il n’apparaitra qu’une marque unique, a fait savoir Patrick Pouyanné dans le journal le Monde.


Objectif de Total : atteindre les 6 millions de consommateurs en France

Ayant réussi la discussion menant à ce rachat pendant des semaines, M. Pouyanné croit savoir que Total a une volonté de se distinguer comme une vedette principale dans le  domaine de l’électricité. Selon le chef de Total, son groupe souhaite quitter la pompe pour la prise. Il répète toujours qu’au fil du temps la demande sera également électrique.

Après avoir racheté Lampiris, un fournisseur belge d’électricité en 2016, le géant de l’électricité total avait lancé l’année suivante une offre appelée Total Spring. En effet, la stratégie consiste à faire des propositions au tarif moins cher que celui d’EDF tout en privilégiant le côté « vert » puisque l’électricité produite sera réalisée grâce aux énergies renouvelables. Ainsi, le patron de Total affiche nettement son souhait : amener  trois millions de Français à devenir rapidement clients. La reprise de Direct Énergie s’inscrit entièrement dans cette dynamique : le plus géant des distributeurs d’électricité alternatifs recense 2,7 millions d’acheteurs, qui viendront s’ajouter à ces milliers de clients de la nouvelle société Total Spring. Ainsi, la société nouvellement mise en place informe désormais de sa détermination à toucher en France un nombre de clients supérieur à 6 millions. En Belgique, elle vise un nombre dépassant le million de clients dans la perspective de 2022.