Amazon acquiert 11 Boeing, la première étape vers une flotte propriétaire
11 avions Boeing 767-300 d'occasion ont été rachetés par le géant américain Amazon auprès des sociétés Delta et WestJet. Cette transaction rentre dans le cadre du marché de l’occasion.
Serait-il dans une perspective de renforcement de la capacité de fret aérien d'Amazon, n’empêche cette décision est plutôt inédite dans l’histoire de la boite. Habituellement, elle procédait par des contrats de location.

 Un acte qui ne sort pas de la ligne commerciale d’Amazon

D’après les confidences faites par Amazon chez Bloomberg, elle a l’intention de porter sa flotte de fret (Amazon Air) à 85 appareils d'ici la fin de l'année 2022. La flotte en question ne comptaient que 11 appareils il y a de cela moins de 5 ans.

Ainsi, les avions achetés auront la même destination que les précédentes à savoir l’affrètement des marchandises commandées sur Amazon aux USA et en Europe. C’est la société Delta qui fournira les sept appareils et canadien WestJet fournira les quatre. Certains nécessiteront un travail d’adaptation au transport de fret avant de rejoindre les autres avions et d’être mis en marche. La vice-présidente de la flotte de fret d’Amazon, Sarah Rhoads, affirme dans un communiqué que l’objectif du groupe n’est autre que l’acheminement des marchandises commandées en Europe et aux USA dans les meilleurs conditions possibles. Et pour ce faire, l’acquisition d’une flotte par Amazon est juste un moyen d’y parvenir. Pour l’heure, Amazon continue à louer des avions pour une partie de son transport.

Pour le renforcement de son service de livraison

Ce rachat vient au moment opportun dans un contexte de crise sanitaire qui bouleverse le calendrier des compagnies aériennes. Par conséquent, Amazon et ces compagnies n’ont pas forcément des programmes de fret convergents ce qui constitue un désagrément pour Amazon et ses clients. Ces contretemps interviennent dans un contexte où les commandes d’Amazon ont beaucoup augmenté à cause du confinement. D’ailleurs, cela a expliqué l’annonce du recrutement de 100 000 employés en mars dernier.

Au même moment les acteurs de l'aéronautique font partie de ceux qui sont plus touchés par la crise lors du premier confinement. Ainsi le trafic aérien avait-il chuté de 95 % ce qui a provoqué l’effondrement du chiffre d'affaires de Boeing et le licenciement de milliers d’employés.
Dans un tel contexte, Amazon diversifie ses modes de transport en assumant son statut de géant de la logistique. Il investit dans les drones de livraison, dans les camions électriques, dans les taxis autonomes mais également dans les Boeings.








Indices & cotations avec L'Usine Nouvelle