Suez vend à 1,1milliards d’Euros des actions de traitements des déchets à PreZero

Suez a déclaré commencer les tractations avec Prezero, comme unique partenaire pour les segments polonais, hollandais, luxembourgeois et allemand. Le chiffre annoncé est d’1,1 milliard d’Euros. Les matières plastiques et les rejets nocifs ne sont pas compris.
Suez parvient à esquiver ainsi une vente à son rival Veolia et assure avec ce montant, 40% de sa démarche stratégique évoquée en 2019 : céder quelques parts d’actions et investir pour en avoir d’autres. Il y a presqu’un an, elle annonçait un plan stratégique qui devait se déployer sur 10 ans et qui assoirait sa suprématie sur le marché environnemental. Ceci, grâce à des prouesses commerciales constatables et prévues dès 2021. Elle annonce que sa collaboration, qui s’annonce très avantageuse avec Schwarz, ne fait que commencer. Si l’on étudie la démarche stratégique de PreZero, on relèvera beaucoup de similitudes chez les deux partenaires.
 
Le traitement des déchets: un domaine qui commence à avoir une meilleure assise en Europe

Rappelons que l’acquéreur est un grand leader dans le commerce de détail et des biens de consommation. Shwarz fait des bénéfices annuels de 100 milliards d’Euros. D’ailleurs, pour le commerce de détail, il est à la tête du marché européen et occupe une quatrième place mondiale. Il s’active aussi dans le secteur boulanger, en proposant des produits d’accompagnement. Il est présent aussi dans la vente des glaces et de boissons. Lidl, Kaufland et Aldi sont aussi ses propriétés. Le rapport d’activité d’il y a deux ans énonçait 11 800 boutiques de Schwarz : 10 000 démembrements de Lidl et 8000 de Kaufland. Elles sont reparties sur une trentaine de pays.
 
Schwarz investit d’autres secteurs pour soutenir ses activités

Le secteur numérique, celui des aliments biologiques ou encore celui de l’e-commerce ont été des secteurs de renforcement des activités du groupe. Mais le secteur du traitement des déchets fait actuellement l’objet d’un certain engouement. Tönsmeir, dont le domaine d’activité était l’exploitation des ordures avait déjà été absorbée par Greencyle qui appartient à Schwarz et dont la spécialité était la valorisation de déchets et la production d’énergie dans 11 000 boutiques de Schwarz qui sont reparties entre Lidl et Kaufland. Tönsmeir désormais présente sur le marché allemand, hollandais et polonais, comptait, il y a trois ans, un effectif de 3000 recrues. Elle a apporté dès le premier exercice, 500 millions d’Euros à Schwarz. 








Indices & cotations avec L'Usine Nouvelle