Les Stratégies




Mercredi 29 Novembre 2017

L’innovation technologique est le pari majeur de Navya. En effet la start-up lyonnaise spécialiste des véhicules autonomes a encore fait parler d’elle en déployant mardi son nouveau modèle de robot-taxi. Ce dernier se nomme « Autonom Cab » et a la particularité d’être un taxi autonome sans chauffeur, équipé de systèmes performants hyper connectés, avec un style au design futuriste. La start-up a présenté ce bijou technologique de voiture autonome, à la cite du cinéma à Seine-Saint-Denis devant des centaines de curieux et d’amateurs de l’automobile. Un taxi d’une autre dimension qui n’a pas manqué de satisfaire ses invités.


La start-up Navya veut conquérir les villes avec son nouveau robot-taxi
Un taxi d’un nouveau genre
 
En présentant son robot-taxi, la start-up Navya entend métamorphoser l’environnement des transports urbains avec des taxis d’un autre aspect entièrement autonomes et à impulsion électrique. Autre particularité de ce taxi révolutionnaire, ce sont ses systèmes qui sont basés sur les techniques de l’intelligence artificielle. Le taxi « Autonom Cab » de Navya, très connecté, au design unique, a la capacité de recevoir jusqu’à six passagers.

Bien placé à l’intérieur, la personne pourra bénéficier de services diverses comme visiter la ville, effectuer des commandes ou choisir une liste de musique. Il faut dire que c’est inédit dans le marché de l’automobile de voir un modèle de robot-taxi 100% autonome sans chauffeur ni volant. Une révolution dont se félicite le président de Navya, Christophe Sapet. Déjà beaucoup de constructeurs automobiles se passionnent pour les robot-taxis, tant  ils constituent une innovation exceptionnelle.

Révolution dans les transports automobiles
 
En présentant au monde ce robot-taxi d’une autre dimension, Navya veut apporter une révolution dans les transports automobiles urbains. Le chemin risque d’être moins difficile parce que d’autre modèle de véhicules autonomes sont en phase d’expérimentations. A l’image de « Autonom Shuttle », un minibus qui peut accueillir 15 personnes et qui est déjà fonctionnel dans autour de la Confluence à Lyon et de la Défense à Paris.

Il est également présent dans d’autres pays hors de la France. Il est très innovant même si pour le moment les parcours sont soumis à des réglementations strictes. L’entreprise compte bien occuper le domaine urbain avec près de 50 taxis déjà mis sur pied et un nombre de 200.000 personnes transportées. Pour bénéficier du service de robot-taxi chaque passager doit payer un montant de près de 230.000 euros. Un prix hors du commun associé à un trajet très lent (entre 25 et 45 km/h) que les garanties de satisfaction et de sécurité qu’offrent les véhicules, relèguent en second plan d’après le patron de Navya.

Une révolution impulsée par un adepte de l’innovation
 
La révolution que compte apporter la start-up Navya dans le secteur des transports urbains est sans doute lié a son charismatique président Christophe Sapet. L’homme a su souffler son caractère de « serial entrepreneur » dont il se reconnait, a son entreprise. Ce qui n’est pas surprenant au vu de son riche parcours d’entrepreneur avec la mise sur pied de sociétés dans les domaines des télécoms ou de l’électronique.

Il est également un fort connaisseur du domaine de l’automobile. Sous son impulsion la start-up a su tirer parti d’une levée de fonds de 30 millions d’euros, avec  l’entrée a son capital de grands groupes français et internationaux. Les ambitions de Navya sont gigantesques, elle entend multiplier par 10 son chiffre d’affaire actuel de 10 millions d’euros, rien qu’en 2 ans.

Mercredi 29 Novembre 2017 Permalien