Cession d’Universal Music Group à un groupe chinois par Vivendi en perspective


Cette information a été relayée ce jeudi 23 mai, par l’agence Bloomberg. Selon leurs informations, Vivendi aurait contacté le groupe chinois Tencent Holding LDT en vue de lui octroyer une part, quoique minoritaire, dans sa succursale Universal Music group. Il faut noter que pour l’heure, aucune réponse n’a été donnée par le groupe français Vivendi. Si les informations s’avèrent, il faut dire que la présence d’une entreprise chinoise dans le capital de Vivendi pourrait provoquer quelques remous à l’international. Tout de même, il pourrait aussi être bénéfique à Universal Music Group.

Les américains ne vont pas apprécier cette fusion

Si le futur partenariat annoncé entre le leader mondial de la musique et Tencent se réalise, il sera fort profitable à Universal Music Group. En effet, la filiale de Vivendi pourrait accroître ainsi sa renommée et sa visibilité à l’international. Vous n’êtes pas sans savoir que l’accession au marché chinois serait un atout majeur pour Universal Music group.
Cependant, cette opération pourrait provoquer la colère de leur partenaire américain. En effet, Washington et Pékin se livrent, ces dernières années, une bataille sans merci en vue d’une affirmation hégémonique en matière d’économie notamment. Le dernier épisode du feuilleton Huawei rappelle cela à bien des égards. Ainsi, les relations entre les Etats-Unis et la Chine sont très tendues. En principe, ceci laisse augurer que les américains ne vont pas du tout apprécier l’idée d’un partenariat entre Vivendi et une entreprise chinoise. Il faut retenir aussi que Tencent Holding a aussi tenu à garder le silence suite aux informations de Bloomberg.

Et si le problème était lié à la valorisation boursière d’Universal Music Record ?

Il serait en effet légitime de se poser une telle question. Pour rappel, en 2018, l’entreprise Vivendi avait déjà fait montre de sa volonté de céder une partie de sa filiale à un investisseur potentiel. Par la suite, le groupe français s’est ravisé. Vivendi jugea à l’époque plus intéressante de faire entrer Universal Music Record en bourses. La dotation boursière d’Universal Music Record devait alors durer environ une période de 18 mois. Il faut remarquer qu’en avril dernier, l’entreprise Vivendi s’était montrée plutôt rassurante sur la conclusion de cette opération. Selon la direction du groupe français, tout se passerait de manière sereine. La détermination et le calme sont toujours de mise. Il ne faut pas oublier qu’un tarif de réserve aurait été fixé pour la vente.
Toutefois, le problème qui semble se poser est lié à l’absence d’investisseurs confirmés. Il semblerait que l’accession en bourse d’Universal Music Record rebute les potentiels investisseurs. Il faut noter que les experts en finance ont évalué la valeur future d’UMG. Elle tournerait autour de 25 à 37 milliards d’euros. Cela pourrait naturellement faire hésiter certains investisseurs. Pendant ce temps-là, Vivendi paraît profiter de la durée de la transaction. En effet, la valeur boursière du groupe français a connu un pic de 24%, ces deux dernières années. Enfin, il faut remarquer que la liste des investisseurs n’a pas pour autant évoluée. Vous y remarquerez toujours les entreprises Liberty Media, Alibaba, KKR & Co, Alphabet. Amazon, Apple et Spotify seraient aussi intéressés.  
 
 
 








Indices & cotations avec L'Usine Nouvelle