Les Stratégies




10 Septembre 2021

Apple prend une grande décision, cette grande entreprise technologique américaine annonce jeudi 26 août un certain nombre de changement des mesures de l’App Store, son magasin d’application. Désormais un tribunal doit donner l’autorisation pour supprimer certains problèmes judiciaires causés par certains développeurs.


Apple fait des concessions sur son App Store
Apple explique que ce pacte montre que les développeurs ne seront pas autorisés pour faire quoi que ce soit concernant les applications IOS aussi bien que le système d’exploitation d’Apple. Des dispositions seront prises de telle sorte que des messages e-mail seront envoyés aux utilisateurs pour leur dire qu’ils peuvent acheter un abonnement sur le site web de l’entreprise où, ils bénéficieront de plusieurs avantages.

La souscription par l’application des services de streaming tels que Netflix et Spotify  ne permettaient pas aux utilisateurs l’opportunité de s’inscrire par l’application avec des difficultés de les orienter dans leur site web. L’utilisateur devait tout faire lui-même c’était la même situation pour les plateformes.
 
Ce pacte pourra permettre plus d’opportunités aux développeurs pour une politique de tarification de leurs applications, des abonnements ou des achats. L’entreprise va aider certaines PMI et PME américaines pour leur financement.

Une forte position venant des états
 
Plusieurs entreprises ont des  problèmes avec Apple. Un verdict serait en attente de leur part concernant les tribunaux pour leur divergence contre Epic Game.  Fortnite spécialisé dans le développement de logiciels ou d’application de jeu de même que certains de ses semblables se plaignent de Apple qui aurait profité de sa position dominante pour leur soutirer des commissions très salées sur les  dépenses des usagers en leur exigeant des transactions impossible sans App Store qui doit lier les deux camps.
 
Aujourd’hui Apple est en conflit avec Spotify, Epic game sans oublier Commission européenne et des parlementaires américains car il a généralement favorisé la sécurité et la confidentialité des données. Tim Cook, le chef de l’entreprise explique qu’aussi Apple ne peut permettre un système d’exploitation plus ouvert car cela provoquerait un chamboulement.
 
Les utilisateurs des appareils d’Apple représentant le deuxième plus important marché dans son domaine derrière Android, téléchargent uniquement d’une façon générale sur App Store leurs applications ou autre chose liée à cela. Apple a fait des dépenses de 643 milliards de dollars sur des applications en 2020 selon l’entreprise.

L’entreprise faisait des concessions de sur la commission avec 30% des ventes dans la plateforme sans oublier les services. Apple fait désormais une réduction de 15% pour les nouvelles arrivées et les développeurs avec moins d’un millions de dollars de revenue depuis le 1er janvier de cette année.
Aucune chance.

Apple ne semble pas trouver la solution pour résoudre ce conflit. L’analyste Rich Greenfield, de Lightshed explique sur Twitter« Il est peu probable que l’accord présenté jeudi réussisse à satisfaire les développeurs », « Aucune chance ». Les autorités sont prêtes à soutenir les développeurs du fait qu’Apple abuse d’une concurrence malsaine. Au mois d’août, des sénateurs américains avaient proposé une loi la régulation de Apple et Google des entreprises dominantes et empêcher et les éviter à une concurrence serrée.
 







Indices & cotations avec L'Usine Nouvelle