Les Stratégies




Jeudi 4 Mai 2017

Selon plusieurs informations assez proches de ce dossier, Vivendi devrait pour améliorer ses résultats cette année, se lancer dans encore plus de publicité et de jeux vidéo. Avec les années Vincent Bolloré à sa tête (3ans), le Groupe n’avance pas comme les actionnaires le désireraient. Des grosses sommes dépensées, pour en retour des résultats pas très satisfaisant, mais surtout pour un recul de 2% de son action en Bourse.


Vers plus de Publicité et des jeux chez Vivendi pour améliorer ses résultats
Des futures initiatives déjà bien identifiées

Dans son optique de renouer avec la croissance, Vivendi a déjà identifié les deux potentiels initiatives qui l’intéressent. Il s’agit toujours selon ces deux sources d’Ubisoft, spécialiste en jeux vidéo, et de la structure publicitaire Havas. Pour ce qui est du groupe Havas, dont la Groupe Bolloré détient les 60% des parts, il possède une grande familiarité avec Vivendi, celle d’avoir un actionnaire majoritaire identique. Outre le secteur de la publicité qui suscite tant d’intérêt chez Vivendi, il y a aussi le domaine des jeux vidéo. Ce secteur devrait connaitre un renforcement encore plus grand cette année.

Déjà, on souviendra qu’il y a un an, Vivendi s’offrait Gameloft, un développeur de jeux vidéo pour appareils mobiles. Il y a en plus eu une nette augmentation de sa participation qui atteint déjà les 25% au sein d’Ubisoft, un autre spécialiste de ces jeux. On souligne également que dans ce domaine des jeux vidéo, il ne serait pas exclu que Vincent Bolloré se sente attiré par de nouveaux marchés. On pense notamment à ceux de l’Asie. Il est donc important pour Vivendi de s’attaquer avec plus de fermeté  et d’envie sur tous ces fronts. Aussi, il est question de ramener la confiance totale au sein de l’ensemble des actionnaires du Groupe.
 

Mieux asseoir aussi son secteur des télécommunications

Vivendi a entrepris plusieurs participations au sein des structures des télécoms en Europe. Il serait temps, de mieux asseoir ce secteur à nouveau, afin de faire passer ses offres avec plus de fluidité et facilité. Beaucoup d’actionnaires réclament un peu plus de transparence et de communication dans la vision globale de Vincent Bolloré, quand à son plan d’investissement. En plus des actionnaires, bon nombre d’analystes éprouvent du mal à comprendre clairement quelles sont les stratégies de Bolloré. La prochaine assemblée générale des actionnaires risque encore de faire accroitre la « domination » de Vincent Bolloré sur le Groupe.

Avec l’ensemble des mesures annoncées par Bolloré en assemblée générale, on pourrait donc s’attendre au retour de biens meilleurs résultats au cours de cette année. Il faudrait rappeler que les mauvais résultats de Canal + France comptent pour beaucoup dans les mauvais chiffres globaux du Groupe. Des nombreuses mesures ont été prises pour tenter de combler les 500.000 abonnés que la télévision a perdus. Ces dernières portent notamment sur des nouvelles offres qui vont être proposées. En outre, les retombées qui seront issues de ces nouvelles réformes, devront être visibles en début de 4ème trimestre. L’objectif initial de Vivendi était de multiplier par deux le nombre d’abonnés de la chaîne, pour le moment on est loin du compte.