Les Stratégies




Vendredi 13 Février 2015

A quelques semaines de la mise en vente effective (en avril 2015) de l’Apple Watch, la montre connectée créée par Apple, le géant de l’industrie horlogère Suisse Swatch annonce à son tour l’arrivée d’une Smart Swatch.


Swatch annonce une montre connectée
Une montre qui serait connectée à Internet et compatible avec les systèmes Android et Windows Phone mais pas avec iOS, le système d’Apple. Elle permettrait comme l'Apple Watch, d'effectuer des paiements mobiles. La concurrence se fera également au niveau de l’autonomie puisque Swatch a déposé des brevets pour des batteries très performantes alors que l’Apple Watch a besoin d’être rechargée quotidiennement sur un connecteur magnétique.
 
Le marché de la montre connectée s’avère porteur car celui-ci est déjà très occupé par de nombreux modèles. On citera parmi eux la Sony SmartWatch 3, équipée du Bluetooth, d’un GPS, de 4 Go de mémoire, et d’un écran 1,6 pouce, la Samsung Gear S, produite par le grand rival d’Apple dans les smartphones, qui propose accéléromètre, cardio, GPS et une puce 3G qui la rend autonome d’un téléphone, et enfin la montre LG G Watch R avec un écran rond Poled de 1,6 pouce et qui fonctionne sur Android Wear. Sony, Samsung, LG, les plus grands noms de l’industrie électronique grand public sont sur la ligne de départ.
 
D’autres fabricants sont également présents. C’est le cas de Pebble, petite structure issue du financement participatif, dont le PDG Eric Migicovsky annonce avoir écoulé 1 million d’exemplaires en 2014. Depuis le mois de décembre ces montres sont vendues en France dans les boutiques Bouygues Telecom. On va même voir arriver sur le marché des montres connectées de luxe comme la Montblanc e-Strap. Dans ce cas, ce serait plutôt « un bracelet connecté qui change toute montre mécanique compatible en smartwatch », comme l’indique le site Les Numériques qui décrit ce bracelet équipé d’un boîtier fin surmonté d'un écran tactile Oled de 0,9 pouce, donnant accès à des capteurs d'activité, accéléromètre, podomètre, et à une connexion Bluetooth 4.0 pour établir la liaison avec un mobile. Un système compatible avec des smartphones sous iOS (à partir de 7.1) et Android, précise le site.
 
L’amateur de montres connectées aura donc le choix, même si on peut regretter que la taille de toutes ces montres est assez imposante, y compris les modèles dévoilés par Apple en septembre 2014. Un manque d’élégance auquel ne nous nous avait pas habitué l’entreprise de Steve Jobs. Mais qu’importe le design, du moment qu’elle nous donne l’heure...
 

Vendredi 13 Février 2015 Permalien