Les Stratégies




Vendredi 3 Mars 2017

Selon des sources qui sont bien imprégnées du dossier le géant japonais d'opérateur télécoms SoftBank envisage de transmettre la gestion de sa filiale américaine Sprint à T-Mobile Us, propriétaire de l'allemand Deutsche Telekom. Toujours selon les sources la décision du géant japonais est animée par le désir de voir la fusion prochaine des deux opérateurs mobiles.


SotfBank prêt à se libérer de Sprint au profit de T-Mobile
Aucune démarche des deux côtés

Les principaux concernés dont les sources ont fait allusion SoftBank et Deutsche Telekom n'ont pour l'instant fait aucune action allant dans le sens de confirmer les dires. Cette attitude des deux parties peut s'expliquer par le fait que la loi américaine à travers la Federation Communication Commission (FCC)qui gère la normalisation du secteur n'autorise pas une telle démarche sous certaines conditions.

Parmi ces conditions il est interdit toute négociation entre deux rivaux lorsqu'il y a une procédure d'enchères de fréquences et il se trouve que nous dans cette situation ces temps-ci. Mais selon les sources cela n'est que partie remise car aussitôt après la fin de la formalité les intéressés  pourront ouvrir les pourparlers. Les actions des deux concernés par la transaction prochaine, SotfBank et Deutsche Telekom se sont bien comportées à la fermeture de Wall Street en affichant + 5,5% pour T-Mobile et +3,9% pour Sprint amenant par la même occasion une progression de 0,9% de l'indice S&P du secteur des télécoms au même moment où le S&P 500 stagne avec -0,02%

SoftBank n'est pas à son premier essai

Une première approche du géant japonais avait été notée en 2014 dans le but d'obtenir T-Mobile à partir de Sprint. Mais cette transaction n'a pu se faire à cause de l'opposition des autorités américaines et SoftBank a dû se résigner et mettre fin à la négociation.  Au sortir de cette transaction avortée le président du directoire de Deutsche Telekom Tim Hoettges a fait une sortie il y a quelque temps pour annoncer que son camp n'a aucune intention de vendre T-Mobile.

La sortie du groupe allemand a amené le camp japonais à trouver d'autres solutions pour lier Sprint et T-Mobile. Il faut noter que SoftBank est majoritaire chez Sprint avec 83% de parts et le japonais ne digère pas la domination du marché américain par les géants Verizon Communication et AT&T.  Mais pour la plupart des bailleurs du secteur une fusion prochaine entre le troisième et le quatrième du secteur de télécoms ne sera que bénéfique avec l'avènement prochain du 5G.
 

D'éventuels mouvements à prévoir dans le secteur

Pour pouvoir se conformer à l'exigence de la 5G les opérateurs sont tenus de décaisser des milliards de dollars afin de profiter d'un réseau 10 à 100 plus rapide qu'il en était. De ce fait le groupe japonais a envisagé toutes les possibilités et va d'abord en premier se libérer de la gestion de Sprint et se contenter d'une part moindre dans l'optique d'une future fusion entre sa filiale et son homologue allemande.

Cependant, les quatre entités n'ont ni confirmé ou infirmé l'annonce mais préfèrent se terrer dans leurs mutismes respectifs même si des mouvements prochains sont à prévoir pour le groupe japonais et allemand avec la mise en place de la 5G.
 
 

Vendredi 3 Mars 2017 Permalien