Les Stratégies




Vendredi 8 Mai 2015

Deloitte publie pour la 8ème année son palmarès des Champions des produits de consommation, après identification des 250 plus grands fabricants mondiaux de produits de consommation. L’étude comprend aussi des prévisions sur la conjoncture économique mondiale, une analyse de la capitalisation boursière du secteur, et aborde également l’activité des fusions et acquisitions du secteur.


Les champions des produits de consommation
Les principaux résultats montrent qu'en dépit d’une croissance économique mondiale inférieure aux prévisions, le chiffre d’affaires net composite, ajusté des effets de change, a augmenté de 5,6 % en 2013 pour les Champions du monde des produits de consommation. Le chiffre d’affaires global du Top 250 de Deloitte s’élève à 3 070 milliards US$, avec un chiffre d’affaires global moyen de 12,3 milliards US$.
 
 En 2013, les sociétés de produits de consommation en Europe ont été en proie aux difficultés, du fait du tassement du chiffre d’affaires dû à la morosité sur les marchés intérieurs et au ralentissement sur certains marchés émergents, notamment l’Amérique latine et l’Afrique/le Moyen-Orient. Dopée par la croissance des entreprises japonaises, la croissance du chiffre d’affaires a quasiment doublé à 10,9 % pour les sociétés implantées dans la région Asie/Pacifique. Neuf sociétés ont rejoint le Top 250 pour la première fois en 2013, dont cinq chinoises. Le volume des opérations de fusion & acquisition du secteur des produits de consommation est en passe d’atteindre des niveaux records en 2014.
 
Selon un article publié par le MOCI, "avec un chiffre d’affaires atteignant 210,4 milliards de dollars, Samsung reste en tête, devant l'américain Apple (170,9 milliards) et le géant suisse Nestlé (99,4 milliards). Par ailleurs, relève Deloitte, « Samsung et Apple, sont les deux principaux fabricants mondiaux d’électronique grand public » et souligne le cabinet « les deux plus grands fabricants mondiaux de produits de consommation »". L'auteur ajoute : "Les entreprises françaises ont peiné à atteindre une croissance de 0,6 %. Totalisant un chiffre d’affaires de 30,5 milliard d’euros, ce qui lui vaut de se classer à la 18ème place, le géant des cosmétiques L’Oréal est le premier Français du classement, suivi de Danone, à la 20e position (28,3 milliards) et Michelin, 22e (26,9 milliards)."
 
Pour le cabinet de conseil, les sociétés du secteur des produits de consommation doivent plus que jamais nouer un dialogue direct avec les consommateurs. Les entreprises apprennent à intégrer la contribution des différents consommateurs, ainsi que des communautés d’intérêt, à leur chaîne de valeur. Elles peuvent prendre en compte des caractéristiques et des comportements de consommateurs spécifiques et les contextualiser avec des données portant sur des milliers ou des millions d’autres individus. Deloitte appelle cette création de produits et de services uniques issus de l’inspiration collective le phénomène « billion-to-one », ou B2ONE. L’expérience du consommateur est intégrée à chaque étape du processus, de la recherche d’idées à la conception, la réalisation et enfin à la production commerciale du produit ou du service.
 
Formulaire pour télécharger l'étude