Les Stratégies




Dimanche 20 Mars 2016

Le secteur de la communication surtout avec la téléphonie est en permanente mutation. Ainsi, pour répondre aux exigences des clients sur l’importance d’une connexion rapide et fluide l’Iliad a rendu public des grands objectifs qui tournant autour de la fibre. Cette ambition se décline après la signature l’année passée d’une augmentation pour 2 chiffres pour les résultats au niveau financier. Cela a été accompagné par une avancée sur marché dans le mobile après une présence de 4 ans sur le marché.
Le groupe qui est sous la direction de Xavier Niel compte accroitre les montants investis afin d’accélérer dans le secteur du très haut débit concernant le fixe et le mobile. L'objectif sera d’atteindre 20 millions de lignes avant 2022.


Iliad continue de conquérir le mobile et montre son ambition sur la fibre
Des résultats encourageants

Pour la fibre, le groupe qui détient free est doté de 2,5 millions de prises pouvant être raccordées. Cependant, il compte en ce moment 200.000 clients au total sur la fibre. Il est en retard sur son concurrent SFR qui totalise environ 1,7 million de clients.  Orange se détient environ du million d’abonnés. Tous ces mouvements ont impacté positivement sur l'action Iliad qui a clôturé en hausse le jeudi à 222,85 euros, soit un bond de +3,65%. Cela est sa hausse la plus important depuis une dizaine de mois. Selon Oddo Securities, le marché a depuis plusieurs années manqué confiance à Iliad pour le déploiement de son réseau. Ces chiffres montrent une crédibilité du groupe notamment pour aller de l’avant pour la qualité de son réseau. Une agressivité au niveau des tarifs proposés permettrait de recruter de bons profils.

Free compte investir pour cette année 1,25 à 1,3 milliard cette année pour booster sa croissance. Cependant, force est de reconnaitre que ses concurrents SFR Orange et SFR ont une certaine avance sur lui. En effet, SFR, qui comptait 7,7 millions ligne avec fibre en 2015, table sur 22 millions de clients pour l’horizon 2022. Le groupe Orange qui totalise cinq millions de ligne avec fibres raccordables veut faire un investissement de trois milliards entre 2015-2018. Toutefois, le détenteur de free pourrait accélérer le processus s’il parvient à avoir une partie du réseau de Bouygues Telecom avec les discussions en cours concernant son rachat par Orange.
 

17% de part de marché dans le domaine du mobile

Le directeur financier Thomas Reynaud lors d'une conférence de presse avait confié "Sur les grands équilibres économiques, ça commence à peu près à se dessiner. En revanche, (...) nous sommes vigilants sur les aspects opérationnels et industriels d'une opération qui est relativement complexe". 
Dans un secteur d’activité où les opérateurs rivalisent sur les promotions, notamment lors des fêtes de fin d'année, Iliad a su tiré profit de la situation, avec une augmentation de 16,1% pour son Ebitda qui est à 1,49 milliard. Pendant ce temps, son résultat net a connu une progression de 20,3%  pour atteindre 335 millions.
Il faut rappeler que le groupe a bouleversé le marché français dès son arrivé dans les télécoms en cassant les offres. De même, il a conquis de nouveaux abonnés pour le mobile à une vitesse remarquable avec plus de 1,6 million pour 2015. Il s'accapare ainsi de 17% des parts de marché après 4 années d’existence.
Face à un lourd concurrent sur ce marché avec Bouygues Telecom qui propose aussi des tarifs cassés en deçà de 20 euros, l’opérateur Free a également pratiqué des offres promotionnelles. Cela a eu un impact sur l’ARPU (revenu moyen par abonné) qui est passé de 35,10 euros l’année dernière à 34,50 euros, cette année.