Les Stratégies




Vendredi 30 Janvier 2015

Jack Ma, le Steve Job chinois, a annoncé au Forum de Davos ce 23 janvier dernier, vouloir mondialiser son entreprise pour atteindre le nombre record de 2 milliards d'utilisateurs.


Alibaba ambitionne désormais 2 milliards de clients
La grande force d'Alibaba, c'est d'être une plateforme de vente en ligne qui met en relation vendeurs et acheteurs, mais qui ne nécessite pas d'entrepôts de sotckage. Et c'est là toute la différence avec Amazon qui, pour grandir, a également besoin de construire de nouveaux espaces de logistique. Dans son message au forum de Davos, Jack Ma a fait référence à une récente conversation avec un responsable du géant américain de la distribution, Walmart. Il lui a clairement expliqué ses atouts pour dépasser le n°1 mondial de la distribution en s'appuyant sur Internet   : "Si vous souhaitez atteindre 10.000 nouveaux consommateurs, vous devez construire un nouvel entrepôt, installer de nouvelles structures, pour ma part, je n'ai besoin que de deux serveurs".
 
En Chine, la croissance d'Alibaba a été fulgurante. La société de Hangzhou réalise déjà plus de transactions en ligne qu'Amazon et eBay réunis. Elle domine largement  le marché chinois (Jack Ma avance le chiffre de 90%), avec 280 millions de clients actifs et 248 milliards de dollars de transactions en 2013. Alibaba, c'est pour de nombreux analystes, le eBay chinois, qui a développé, tout comme eBay, sont propre système de paiement en ligne baptisé Alipay. Mais, à la différence d'eBay, Alibaba est d'abord dédié aux transactions immédiates plutôt qu'aux enchères en ligne. Compte tenu du succès d'Alibaba, eBay a finalement décidé de se retirer du marché chinois.
 
La récente entrée d'Alibaba à la Bourse de New York lui a permis de recueillir plus de 20 milliards de dollars aux Etats-Unis, nouveau record en matière d’introduction en bourse. Alibaba est ainsi devenue officiellement la deuxième plus grande société Internet du monde en terme de capitalisation boursière. Mais pour tenir les promesses de cette valorisation extraordinaire, il faudrait, selon certains analystes qu'Alibaba ait une croissance annuelle de plus de 35%, ce qui ne pose pas de problème immédiat à l'entreprise dont la croissance continue à osciller autour de 50%. Pour autant, le virage international s'avère indispensable.
 
Au forum de Davos, Jack Ma a déclaré : "Je réfléchis à la manière de transformer Alibaba en plateforme adaptée au petit commerce mondial" ; "Aujourd'hui, internet permet aux petits commerces de vendre des produits au-delà des océans, dans d'autres pays. Et j'espère que nous réussirons à terme à toucher deux milliards de consommateurs. Nous avons la possibilité de venir en aide à dix millions de petits entreprises hors de Chine".
 
 
 

Vendredi 30 Janvier 2015 Permalien