Les Stratégies




Lundi 31 Juillet 2017

Blackstone et CVC ont dans le sillage d’un consortium unifié leurs efforts pour proposer une somme de 2,9 milliards de livres sterling, soit 3,18 milliards d’euros, afin de s’attacher les services de Paysafe Group, spécialiste des paiements. Dans la foulée, le groupe annonce 590 pence par titre, en cash signifiant une prime évaluée à 9 % sur son cours de clôture.


2,9 milliards de livres sterling proposés par Blackstone et CVC pour s’offrir Paysafe
La chasse aux sociétés de paiement en ligne

Elles sont nombreuses à créer l’attraction, attirant les grandes banques ainsi que les autres groupes de hautes technologies. Pour rappel, la société britannique Worldpay spécialisée dans le paiement en ligne a été tout récemment racheté par le spécialiste américain des technologies de cartes de crédit Vantiv, pour un montant avoisinant les 7,7 milliards de livres soit 8,8 milliards d’euros. 

Dans la même période, la société danoise Nets A/S attestait avoir reçu des marques d’intérêt de la part d’acheteurs potentiels. Avec cette offre de 2,9 milliards de livres du consortium, Paysafe vient s’ajouter à la liste des sociétés de paiement les plus convoitées. Dans le sillage d’un renforcement de ses capacités, le groupe Paysafe, vient de déclarer à travers un communiqué rendu public ce vendredi, l’acquisition de son concurrent Merchants Choice Payments Solutions pour un montant global de 407 millions de dollars soit 403 millions d’euros.

Un partenariat gagnant-gagnant

Le consortium vient de bénéficier d’un soutien de taille avec notamment l’appui d’Old Mutual Global Investors, actionnaire majoritaire de Paysafe avec une participation d’à peu près 10 %, qui l’a matérialisé par une lettre. Le consortium serait en cas d’effectivité de la transaction propriétaire à part entière de l’intégralité du capital de Paysafe qui sera versée pour l’occasion dans une société fraîchement créé. Pendant ce temps, le groupe Paysafe gagnait plus de 8% en Bourse de Londres.

Pour rappel, des sociétés comme Paysafe et Paypal ont su tirer leur épingle du jeu en profitant pleinement de l’intérêt débordant des consommateurs pour les transactions en ligne et hors espèces, mais aussi cela est excusé par la volonté affichée des institutions financières à vouloir se procurer de technologies de pointe. Dans la foulée, un fonds de capital investissement dénommé Permira signale avoir obtenu des parts dans la société de paiement Klarna qui est réputée être l’une des startups les plus en vue du marché et qui a tout fraîchement décroché sa licence peut de temps après l’entrée au capital d’Anders Holch Povlsen, propriétaire du distributeur danois de prêt-à-porter Besteller.

Lundi 31 Juillet 2017 Permalien