Les Stratégies




Lundi 31 Juillet 2017

La compagnie irlandaise de l’aviation, Ryanair annonce une nouvelle qui risque de susciter la colère des concurrents, qu’elle tient à distance depuis un certain temps. Peu de temps seulement, après la publication de ses bénéfices qui sont en très forte hausse, la compagnie irlandaise a décidé d’opérer une baisse conséquente sur le prix des billets, surtout les courtes distances, évoluant de 7 % à 9% d’ici la fin de l’année. Une politique que le groupe semble être le principal instigateur, et qui est rendue possible par un accroissement des capacités du groupe de 33 millions de sièges, estimé à 33 % durant les deux années écoulées.


Une baisse conséquente du prix des billets, attendue chez Ryanair
Un bénéfice chiffré à 397 millions d'euros

Ryanair a vu son bénéfice à bas coût s’accroître de près de 55 %, relatif à son exercice fiscal décalé durant le premier trimestre. Une hausse de 1 % en rythme annuel sera enregistrée, durant cette période, à cause notamment de l’effet calendaire du jour de Pâques. Une hausse de son bénéfice, estimée à 397 millions d’euros (avant impôt) et supérieur à la prévision moyenne chiffrée à 366 millions d’euros, et qui devrait notamment supporter sa croissance du groupe d’après le consensus offert par Ryanair.

Ryanair prévoit d’abord une baisse de 5 %, suivie d’une autre de 8%

Ryanair a rendu effective sa volonté de vouloir baisser le prix des billets de 5 % au courant du premier semestre (clos fin septembre), suivie d’aune autre baisse de 8% au cours du second semestre. Une décision qui vient conforter l’avis de certains analystes qui misaient sur une baisse des prix de la compagnie. Réagissant à cette baisse des prix, le directeur général de la compagnie aérienne de l’aviation, Michael O’Leary qui déclare que l’environnement en terme de prix, restera très compétitif.

131 millions de passagers, pour l’année en cours

Durant l’exercice de l’année précédente, le groupe irlandais Ryanair avait transporté au total 130 millions de passagers, un chiffre qu’il compte revoir à la hausse cette année-ci en le portant à 131 millions de passagers. Un e ambition partie pour être réalisée avec l’extension de contrats de locations-ventes de 10 appareils, permettant au groupe de pouvoir booster ses capacités pour les deux ans à venir. Dans la foulée, le groupe a confirmé sa prévision d’un bénéfice avant impôt évoluant entre 1,4 et 1,45 milliards d’euros concernant l’exercice fiscal de cette année et qui devra normalement prendre fin le 31 mars 2018. Un bénéfice inférieur à celui avancé par les analystes qui s’attendaient à 1,49 milliards d’euros, d’après le consensus fournit par la société.

Lundi 31 Juillet 2017 Permalien