Les Stratégies




Lundi 9 Décembre 2013

Le Groupe Français que dirige Henri Giscard d’Estaing a décidé d’élever le niveau de son offre et de ses villages. Par ailleurs, les pertes qui étaient un lointain cauchemar sont redevenues réalité.


Montée en gamme et baisse de régime pour Club Med
Une conjoncture qui coûte cher

Club Med a communiqué une perte nette de 9 millions d’euros après avoir enregistré un profit de 2 millions d’euros à l’exercice précédent. Le montant peut paraître astronomique, mais quand l’empire du loisir français affiche un chiffre d’affaires de 1.41 milliard d’euros, le chiffre n’est pas si catastrophique que l’on pourrait le penser.

Effectivement, le Groupe a enregistré une baisse de son chiffre d’affaires de 3.5% cette année. Si le chiffre avait été contenu, il est tout à fait probable que le Groupe Club Med aurait été bénéficiaire.
Les problèmes encore liés au printemps arabe ont mis en difficulté les nombreuses existantes dans des pays comme l’Egypte ou la Tunisie. Les villages dans ces deux pays étaient très loin d’afficher complet. La clientèle pourtant très fidèle de ces destinations a préféré déserter ces destinations de rêve compte-tenu des risques liés à l’instabilité politique des Etats.
Par ailleurs, la crise est toujours là, et la baisse du marché en France d’environ 6% a entamé forcément une part de l’activité de Club Med, qui a pourtant mieux résisté par rapport à ses concurrent, s’il l’on compare le rétrécissement du marché français au recul du chiffre d’affaires du Groupe (presque un rapport de 2).
Une clientèle qui se diversifie et devient très cosmopolite
Club Med vise essentiellement une nouvelle clientèle émergente à fort pouvoir d’achat. Les pays émergents, BRICS constituent une véritable manne. Aussi, le Groupe a beaucoup investi dans les pays comme la Chine. Le village de Yabuli a ouvert en décembre 2010. Il est donc possible de skier en Chine dans un paradis blanc très luxueux et très pratique d’accès. Le ski qui est encore un sport nouveau pour les chinois est en train de s’imposer comme un sport marqué haut de gamme au Club Med.

De la même manière, les français sont de plus en plus attirés par des destinations inattendues et faire du ski en Chine revêt un caractère pionner pour lequel certains clients sont prêts à débourser davantage que d’aller dans les classiques Alpes.
Le prochain été sera aussi marqué par l’ouverture de Dong’ao Island au sud de la Chine avec un accès par bateau par Shenzen. Et Club Med mise bien sur des clients originaires d’Europe, mais aussi d’Inde, du Brésil, d’Afrique, d’Asie, do Moyen Orient.

Montée en gamme

Ce n’est pas un hasard si Club Med fait l’objet d’une OPA du chinois Fosun. Axa Private Equity est également sur les rangs. Même avec des pertes, le Groupe attire les investisseurs, compte-tenu de son prestige, de la valeur de sa marque et de la qualité des services.

Club Med ferme les villages les moins confortables. Il n’existe plus de villages deux tridents. De gros investissements sont effectués pour moderniser certains villages et les rendre encore plus luxueux, comme celui de Val Thorens, l’année prochaine. De nouveaux villages très luxueux vont ouvrir également au Brésil, à Oman et en Amérique du Nord.
Pour le moment, les réservations d’hiver sont ne hausse de 5%, ce qui montre que la stratégie de monter en gamme est d’ores et déjà payante.