Les Organisations




Jeudi 3 Mars 2011

Indétrônable depuis 18 ans dans le domaine de l’innovation, IBM continue de déposer chaque année de nombreux brevets grâce à une armée de chercheurs répartis aux quatre coins du globe. La multinationale nous réserve d’ailleurs de grandes révolutions technologiques dans les prochaines années.


IBM: champion incontesté de la R&D
IBM en tête de l’innovation

Selon les données publiées par IFI CLAIMS Patent Services, le géant de l’informatique IBM aurait déposé 5 896 brevets en 2010. Un chiffre qui maintient cette multinationale appelée également « Big Blue », au 1er rang des sociétés déposant le plus de brevets aux États-Unis, devant Samsung qui affiche un total de 4 551 brevets déposés l’année dernière, et Microsoft qui en a comptabilisé 3 094 pour la même période. En tête de l’innovation depuis déjà 18 ans, IBM a donc enregistré plus de brevets que son principal rival, le numéro 1 mondial de l’informatique HP (Hewlett-Packard). Toujours d’après le classement établi par IFI CLAIMS Patent Services, Big Blue compterait l’année dernière plus de brevets déposés que les marques HP, Microsoft, Oracle, Google et EMC réunies. Le leadership d’IBM en matière d’innovation tient de ses 7000 inventeurs répartis dans 46 États américains et dans 29 pays différents. D’ailleurs, plus de 22 % des brevets déposés par la multinationale seraient issus de ces 29 pays.


5 technologies clés

Le champion de l’innovation nous réserve donc de grandes révolutions dans le futur. Les 5 technologies qui révolutionneront notre quotidien dans les prochaines années seraient déjà dans ses tiroirs.

Big Blue prévoit que d’ici 5 ans, nous pourrons communiquer et interagir avec nos proches en visualisant des interfaces en 3D avec des hologrammes capables de réagir en fonction de nos mouvements. Actuellement, les chercheurs d’IBM research explorent les pistes qui permettront d’exploiter toutes les potentialités de la 3D. La firme considère d’ailleurs que l’holographie interactive 3D, qui utilisera des dispositifs miniatures diffusant des faisceaux laser pour reconstituer l’image d’un objet ou d’une personne en trois dimensions, est une technologie clé. Cette dernière emploiera le même procédé qu’utilise l’œil humain lorsque celui-ci visualise ce qu’il y a autour de lui.

Un autre grand champ de recherche privilégié par le leader de l’innovation concerne l’autonomie des appareils électroniques en énergie. IBM travaille notamment sur une nouvelle génération de batterie plus légère, plus puissante, et qui libère de l’énergie lorsque l’air ambiant réagit avec un métal à haute densité énergétique. La nouvelle batterie devrait servir à alimenter toutes sortes d’appareils grand public et notamment des véhicules. Des recherches sont également en cours concernant des systèmes électroniques qui consommeraient très peu d’énergie. Certains appareils comme les téléphones mobiles et les lecteurs de livres numériques seront fabriqués sans batterie et s’alimenteront par un système collectant l’énergie dans son environnement (énergie cinétique, thermique ou solaire).

Dans les cinq prochaines années, IBM prévoit également l’existence d’un système centralisant diverses informations recueillies à partir de capteurs qui seraient présents dans les accessoires les plus courants tels que les appareils domestiques, les téléphones et ordinateurs portables, les véhicules, etc. Les informations collectées pourront mettre à jour des bases de données qui permettront aux scientifiques de prévoir ou d’être avertis assez tôt de la naissance de certains phénomènes. Ce qui permettra aux autorités d’intervenir à temps sur les différentes menaces qui pèsent sur l’environnement.

Dans le même ordre d’idée, mais concernant le recueil et l’utilisation d’informations relatifs au trafic routier et aux comportements des conducteurs de véhicules, les chercheurs d’IBM expérimentent de nouvelles technologies permettant d’analyser et de prédire les caractéristiques de la circulation routière dans un secteur donné. Il s’agit d’un système qui servira à conseiller la personne qui désire se rendre quelque part sur le meilleur itinéraire, la meilleure voie à emprunter, les moyens de locomotion les plus adéquats, etc.

Enfin, un autre projet de recherche de la multinationale mérite d’être mentionné : celui concernant la récupération de la chaleur dégagée par les « data centers », centres de traitement des données relatifs à l’informatique ou à la télématique. Le concept consiste à réutiliser jusqu’à 50 % de l’énergie thermique rejetée par les machines. Le dispositif comporte un système de récupération de la chaleur par des flux d’eau. L’énergie thermique transportée par le fluide est ensuite récupérée par un échangeur de chaleur pour alimenter d’autres procédés.

Jeudi 3 Mars 2011 Permalien