Les Stratégies




Jeudi 3 Mars 2011

À l’heure où l’innovation et la recherche de nouvelles technologies prennent une place de plus en plus importante dans l’économie des pays industrialisés, l’Europe accentue le développement de sa filière robotique. Le vieux continent espère ainsi dynamiser ses entreprises, et notamment ses PME.


Des robots pour transformer les PME ?
L’Europe développe sa filière robotique

Depuis quelques années, l’Europe s’active pour se mettre au diapason des pays en tête de file dans le domaine de la robotique comme le Japon, les États-Unis et la Corée. Le vieux continent souhaite que les entreprises et en particulier les PME adoptent des robots pour accroître leur compétitivité. Ainsi, plusieurs industriels européens spécialisés dans la robotique tels que ABB, Comau Robotics ou Reis viennent de conclure un programme de recherche appelé SME Robot (« Small and Medium Entreprise robot ») qui avait pour vocation le développement d’une nouvelle génération de robots abordables pour les quelque 230 000 petites et moyennes entreprises européennes du secteur industriel. Ce projet ambitieux, qui a donc fait intervenir des universités et des instituts de recherche tels que Fraunhofer ou encore Lund Institute of technology, a duré quatre ans de 2006 à 2010. Il a notamment été coordonné en France par le CETIM, Centre technique des industries mécaniques, qui a apporté son expertise technique et assuré le transfert des informations et résultats aux partenaires.

Des recherches pour adapter les robots aux besoins des PME

La mise au point de prototypes de robots différents de ceux présents dans les grandes usines fait partie des objectifs pris par les fabricants européens de robots et amorcés par le programme SME Robot. En effet les robots particulièrement spécialisés, travaillent généralement dans des lieux sécurisés peu fréquentés par les humains et côtoient donc rarement les ouvriers. Les aspects à changer concernent donc la capacité des robots à effectuer plusieurs tâches, à être facilement paramétrables et à cohabiter avec le personnel de l’entreprise. Dans son programme de recherche, le SME Robot s’est fixé trois axes : élaborer des technologies qui permettraient aux robots d’être faciles à utiliser, satisfaire les critères de sécurité leur permettant d’évoluer parmi les ouvriers et intégrer les composantes modulaires « plug and play » pour faciliter leurs installations et leurs configurations. Il faudrait donc créer des « robots-assistants » travaillant aux côtés des êtres humains pour réaliser de petites séries adaptés aux petites et moyennes entreprises.

De nouvelles technologies robotiques en cours de développement

Les quatre ans de recherche dans le cadre du programme SME Robot n’ont pas permis la fabrication de robots adaptés aux PME, mais ont cependant apporté des progrès technologiques intéressants qui permettent aux constructeurs de robot de se rapprocher de leurs objectifs. L’une des difficultés rencontrées par les chercheurs serait notamment d’élaborer des prototypes à la fois polyvalents et accessibles financièrement par les PME. Les progrès sont toutefois bien présents, car un nouveau système de capteurs intelligents améliorant la fiabilité des robots et permettant leur fonctionnement sans danger aux côtés des travailleurs fait partie des technologies développées. De même, un système de commande manuelle « à retour de force » transformant la machine en véritable assistant de l’ouvrier est en cours d’élaboration à l’institut Fraunhofer.

Jeudi 3 Mars 2011 Permalien