Les Stratégies




Vendredi 3 Janvier 2014

En novembre 2013, la banque fédérale américaine, la FED (Federal Reserve System), a amorcé une baisse sensible du rachat d’actifs privés pour rehausser l’économie des Etats Unis. Après avoir initié le redressement du secteur privé, la politique Obama va agir sur ses fonctionnaires.


Les Etats Unis franchissent un cap dans le redressement économique
Des créations d’emplois : un indicateur fiable

Chaque mois, ce sont environ 200 000 emplois qui sont pourvus en Amérique du Nord. Ces emplois sont quasi exclusivement des entreprises privées qui répondent à leur besoin.

Aussi pour inverser le cycle de crise, le Président Obama avec la FED a provoqué le retour vertueux à la confiance des entreprises grâce à des aides de la banque centrale aux entreprises privées.
Le retour à l’emploi est une excellente nouvelle, même si cette dernière est subventionnée directement par l’Etat. Dès lors que cette inversion de tendance est bien marquée, les aides de la FED se font moins importantes (85 milliards de dollars en moins chaque mois pour commencer).

Un politique différente  de celle de la France

Contrairement à l’hexagone français, les Etats-Unis ont souhaité désendetter en premier lieu la dette privée avant de s’attaquer à la dette publique. Le Président Hollande a choisi de son côté d’effectuer un désendettement simultané des sphères privées et publiques.
Les situations sont tout de même différentes. La dette de la France explose, et l’engorgement n’est pas loin. Alors il n’est pas possible pour le moment d’augmenter la dette publique pour aider les entreprises privées à renouer avec la croissance et à la création d’emplois. C’est pour cela que le schéma est plus compliqué en France, par une « redistribution des richesses » du privé, soit encore faire en sorte que les entreprises en bonne santé puissent aider les entreprises mal en point. Le Crédit Impôt Compétitivité Entreprise (CICE) et les contrats de génération sont par exemple des dispositifs qui devraient permettre aux entreprises privées de relancer la croissance sans injection importante de cash de l’Etat.
Les Etats Unis se sont donné les moyens de relancer le secteur privé. A présent, la politique économique d’Obama va s’attarder en 2014 à la sphère publique.

Cap vers l’innovation des services publics

La mesure de moins financer les entreprises américaines peut paraître rapide, mais il est important d’agir vite au niveau des fonctionnaires américains afin de ne pas endetter encore davantage le pays. C’est aussi une promesse de la Présidence américaine qui a voulu une aide ponctuelle pour éviter toute dépendance à laquelle pourraient vite s’habituer les entrepreneurs américains.

Le service public américain doit donc se moderniser, devenir performant. Et les américains sont ouverts aux aides étrangères, puisque certaines entreprises françaises comme Cap Gemini ont déjà commencé depuis quelques années à aider avec leurs méthodes de Lean Management des services certaines administrations américaines. La démarche est innovante, puisque l’approche française peut faire référence. C’est une manière originale de relancer les entreprises privées françaises en proposant leur expertise différenciantes à l’étranger.