Les Stratégies




Lundi 7 Août 2017

Vinci a déclaré qu’il allait se consolider au capital de l’enseigne ADP si les dirigeants français optaient de vendre ou une partie ou de privatiser totalement sa contribution dans le groupe qui exploite les aéroports de Paris. Cette annonce est surveillée de près par de nombreux spécialistes.


Vinci disposé à se consolider auprès d’ADP en cas de décision de vente
Le projet de l’Etat
 
Le concessionnaire français et spécialiste en BTP, Vinci qui possède déjà 8% du groupe ADP déclare qu’il ne dispose pas assez d’information concernant les intentions de l’Etat à l’encontre du groupe qui exploite les aéroports. L’Etat détient en réalité la moitié des parts du capital du groupe exploitant des aéroports. Au début du mois de juillet l’Etat avait annoncé son désir de laisser 10 milliards d’euros de l’ensemble de ses valeurs de participations pour approvisionner un fonds d’investissements consacrer au secteur de l’industrie et de l’innovation. Selon des sources proches du dossier du gouvernement, le projet ADP est inclus dans les projets auxquels l’Etat n’allait pas tarder à s’y pencher. En plus, la caisse de dépôts a montré son intention de bien examiner l’option d’acquérir une participation dans le groupe ADP.

Ainsi, le directeur de Vinci Xavier Huillard s’est exprimé phase à la presse lors de la communication des résultats semestriels. Il soutient qu’il est vraiment utopique de donner sa position sans que le gouvernement n’affirme réellement ses intentions, qu’il ne donne sa décision finale. Il souligne que le dossier de l’exploitant des aéroports leur intéresse vraiment et que l’Etat est en train de s’y réfléchir. Il va plus loin et soutient que s’il existe la moindre opportunité sur le dossier ADP, ils ne vont pas s’en priver, mais pour l’instant ils ne sont pas inquiets.
 

Des résultats satisfaisants
 
D’ailleurs au premier semestre, le groupe a affiché un résultat nettement supérieur aux prévisions du marché. En plus, il a réellement consolidé ses ambitions pour tout l’exercice de cette année 2017. En plus son chiffre d’affaires a connu une croissance de 5,1% si l’on considère les deux premiers trimestres de l’année soit une valorisation de 18,5 milliards d’euros. Durant cette même période, le bénéfice net du groupe connait une hausse de 11,9%, évalué à 1,03 milliard d’euros. Selon les prévisions effectuées par Inquiry Financial pour Reuters, les experts tablaient sur un chiffre d’affaires moyen de 18,41 milliards d’euros et un résultat net d’une valeur de 1,02 milliard d’euros. En 2017, Vinci ambitionne pour une augmentation de plus de 25% du chiffre d’affaires au niveau des activités des aéroports.

Ce résultat intègre aussi les prises aéroportuaires de l’année passée dont l’acquisition de l’aéroport de Lyon. Au niveau des infrastructures autoroutières le groupe prévoit une croissance qui est moins soutenue que celle de l’année passée. Par contre, le cours de l’action du groupe affiche une baisse de 2,2% soit une capitalisation de 75,56% à la bourse de Paris aux alentours de 11 H 27. Alors qu’au même instant le CAC 40 est en recul de 1,34%. Encore, il est important de signaler que le groupe n’a pas connu de perturbations au Qatar malgré la crise diplomatique.

Lundi 7 Août 2017 Permalien