Les Stratégies




Vendredi 29 Mai 2015

QVC (pour Quality Value Convenience), le spécialiste américain du téléachat, investit le marché français avec un site de ecommerce et une chaîne de télévision gratuite.


Une nouvelle chaîne de téléachat en France
En France, ce sont TF1 et M6 qui se partagent aujourd'hui le marché et qui devront donc faire face à l'arrivée d'un acteur de premier plan, lequel a déjà investi plusieurs dizaines de millions d'euros sur le marché français. Le lancement de QVC en France est prévu pour la mi-juin et sera accessible sur le satellite, le câble et l'ADSL à partir d'août 2015.
 
Les produits proposés sont ceux traditionnellement commercialisés en téléachat à ceci près qu'ils ciblent particulièrement les femmes : cosmétiques, bijoux, objets de décoration intérieure, articles de mode, destinés à une clientèle de plus de 35 ans.
 
Aux Etats-Unis, QVC est une institution. Créée en 1986, la société est une filiale de Liberty Interactive Corporation et compte aujourd'hui plus de 10 millions de clients dans le monde. Son chiffre d'affaires était, en 2014, de 6 milliards de dollars aux Etats-Unis (8,8 milliards de dollars au niveau mondial). En Europe, QVC est déjà implanté en Italie, en Allemagne et au Royaume-Uni.
 
Le directeur général de QVC, Steve Bridgeman explique : «Ce que nous proposons est très différent de ce qui existe déjà en France. QVC n'est pas seulement une chaîne de télé mais aussi un acteur multimédia, avec 40% des ventes réalisées en ligne, parmi lesquelles 41% se font via les smartphones.» Il est vrai que l'image du téléachat aujourd'hui, en France, n'est guère reluisante et souvent taxée de "ringardise".
 
QVC prévoit grand au niveau des programmes : 8 heures de direct quotidien au démarrage, puis 16 heures dans un deuxième temps. BFM TV rapporte que les programmes "ont vocation à être dynamiques, divertissants, avec une multitude de conseils sur les produits, des séquences de mise en forme ou de cuisine, auxquelles s'ajoutera une présentation soignée des articles par les dirigeants d'entreprises eux-mêmes s'ils le souhaitent, ou au travers de reportages. Des personnalités ou des designers de mode seront également conviés sur le plateau."
 
Les émissions seront produites dans des studios installés en Seine-Saint-Denis et construits par QVC. La société prévoit de commercialiser 1 000 produits en France dont un tiers provenant de marques de PME ou de créateurs peu connus du grand public. «Nous ne sommes pas un supermarché ni un entrepôt, le but est de proposer des produits qui ne se trouvent pas déjà sur Amazon, voire qui sont uniques», a indiqué à l'AFP Christelle-Laure Collin, directrice France du marketing de QVC.
 
Enfin, QVC aurait l'intention de recruter 250 personnes sur les trois ans à venir, dont une grande partie travaillera dans les studios.