Les Stratégies




Lundi 11 Avril 2016

Le groupe Vivendi n’en a pas encore fini de son projet d’imposer son image dans le monde de l’audiovisuel. Il est évident que le groupe de Vincent Bolloré cherche à se faire le Netflix européen à travers des collaborations avec des groupes de médias. En effet, c’est ce vendredi que Vivendi et son nouveau partenaire Mediaset ont fait l’annonce de leur partenariat concernant la filiale Mediaset Premium, le bouquet de la télévision payante.


Un partenariat entre Vivendi et Mediaset
L’entente derrière les deux groupes

Cette entente entre les deux compagnies intervient seulement après quelques semaines après que le groupe de Vincent Bolloré ait fait l’annonce de sa volonté de mettre sur le marché son application Studio +, pour offrir des séries adaptés aux utilisateurs de smartphones. Vivendi rachète ainsi le bouquet de télévision payante, Mediaset Premium, propriété à 89% du groupe italien Mediaset et de 11% de l’espagnol Telefonica. La compagnie de Vincent Bolloré précise à travers son alliance avec le groupe italien, que les deux compagnies échangeront leur participation à hauteur de 3,5% chacun de leur capital, et de 100% pour le capital de Mediaset Premium. Il ne reste maintenant que la signature définitive des autorités compétentes de la réglementation, pour que cet accord entre en vigueur. Chose qui devrait être définitive dans les mois à venir.
 

Conquérir le marché international

Cette collaboration entre le groupe français et la société italienne fait que la valeur de Mediaset Premium atteint désormais 800 millions d’euros. C’est un processus très important dans le plan du groupe Vivendi, qui cherche à se frotter avec les grandes chaines britanniques comme Sky, ou avec le leader américain sur les vidéos en ligne, Netflix. Par ailleurs, il est évident que l’un des buts principaux que cherchent Vivendi et Mediaset,  est la mise en place d’une structure solide qui aura comme objectif de produire et de distribuer des vidéos internationales. C’est d’ailleurs ce que confirme le fils de l’homme d’affaires et politicien Silvio Berlusconi. Ce dernier était lui-même délégué et administrateur de Mediaset et ancien président du Conseil italien. Selon son fils Pier, l’ambition derrière cet accord est « de créer des contenus internationaux appelés à être distribué sur toutes les plates-formes. De l’avis de son conseil chargé de la surveillance, la compagnie française a déjà reçu l’approbation pour la mise en route d’une entente avec Mediaset. Ainsi Vivendi héritera de 89% de la part de Mediaset dans le bouquet Mediaset Premium, ainsi que des 11% de Telefonica.