Les Stratégies




Jeudi 19 Mai 2016

L’application de réservation de voitures avec conducteur, Didi Chuxing, qui est basée en Chine a reçu un financement de 881 millions d’euros (1 milliard de dollars). Cette politique de la marque à la pomme lui permettrait selon son directeur de mieux connaitre le marché de la Chine qui est assez spécifique.


Un milliard d’investissement d’Apple pour le plus grand concurrent d’Uber sur le marché chinois

Une politique pour diversifier ses activités

Ill faut dire que ce placement donne la possibilité à Apple d’être présent sur un secteur d’activité qui connait une évolution fulgurante. Les technologies dans les voitures et l’économie de partage sont des domaines qui ont le vent en poupe. Il peut être important pour la société de s’y positionner vu que les ventes sur leur produit phare l’iPhone ont montré des signes de faiblesse après avoir atteint des sommets.
Dans un autre sens, le groupe veut booster sa présence en Chine. En effet, l’entreprise a été victime de nombreuses pressions provenant des régulateurs du pays. Notons même que Tim Cook va faire une visite dans le pays au cours de ce mois.
Plusieurs raisons liées à la stratégie d’Apple justifieraient ce financement. L’élément le plus important est la possibilité pour le groupe américain d’en savoir un peu plus sur le marché chinois. La rentabilité est aussi est un facteur important qui a poussé la société à investir sur le concurrente d’Uber en Chine.
 

Une stratégie pour mieux se positionner dans le pays

L’entreprise bénéficiaire Didi Chuxing a rappelé dans une déclaration que le financement d’Apple était le montant le plus important qu’elle a eu à bénéficier. Cette entreprise est leader dans le secteur du covoiturage en Chine qui pèse plusieurs milliards. Ayant une part de marché de 87% dans la location de voiture avec chauffeur, la société réaliserait pas moins de 11 millions de courses chaque jour.
Les spécialistes considèrent cette manœuvre comme une politique de la marque à la pomme pour diversifier ses services.  Il faut dire que cette stratégie commence à mettre mise en avant avec les services comme Apple Pay et Apple Music.

Dans un autre registre, force est de constater qu’Apple a plutôt de très bonne relations avec les dirigeants chinois contrairement à d’autres entreprises américaines évoluant dans les technologies. Cependant, il faut noter que les autorités chinoises ont interdit il y a quelque temps le service d’Apple concernant la vente de films et de livres. Cela a eu même à inquiéter les nombreux investisseurs. Ce regain d’intérêt en chine peut ainsi être dû à un souci de consolidation de sa position.