Les Stratégies




Vendredi 4 Septembre 2015

La société finlandaise créatrice du jeu mondialement connu "Angry Birds", annonce un plan social entrainant 260 licenciements, soit plus d'un tiers de ses effectifs.


Rovio, le créateur d'« Angry Birds », supprime 260 postes
La start-up spécialisée dans le jeu vidéo est en perte de vitesse. En 2014, son résultat d'exploitation est tombé à 10 millions d'euros alors qu'il était de 36,5 millions d'euros en 2013 et l'entreprise avait été contrainte de supprimer 110 emplois dès décembre 2014. Le succès, Rovio l'avait connu en 2009 avec la première édition du jeu Angry Birds.
 
Dans un communiqué, Rovio explique vouloir arrêter toutes les activités annexes pour n'en garder que trois : les jeux qui ont fait son succès, les médias (avec un film en 3D en préparation, attendu en mai) et les produits dérivés. « Nous avons fait trop de choses. Dans notre état financier actuel nous devons maintenant mettre l'accent là où nous sommes les meilleurs », c'est à dire les jeux vidéo, a expliqué le directeur général Pekka Rantala. Selon ZDNet, "lancé en juillet, Angry Birds 2 a été téléchargé 50 millions de fois : cette nouvelle itération a vu son modèle économique revu et intègre aujourd’hui des paiements in-app. Rovio continuera d’exploiter ses licences au travers de produits dérivés : le film d’animation prévu pour le début d’année 2016 est par exemple maintenu."
 
Depuis 2013, le marché des jeux pour smartphones a connu un véritable essor. De nombreuses sociétés se se font concurrence et le marché est lucratif mais ne tardera pas à être saturé. Une étude réalisée par AppAnnie explique que ce marché est devenu un enjeu majeur pour tous les studios et que ce sont les sociétés King, Supercell, Tencent et GungHi qui en sont aujourd'hui les leaders. Mais contre toute attente, le taux de concentration du chiffre d'affaires dans l'industrie du jeu mobile a diminué de près de 40 % en 2014 à l’échelle mondiale. 
 
Un article publié sur le site JeuxVidéo.com relève les résultats de l'étude GameIndustry.biz qui a examiné les habitudes de plus de deux millions de joueurs entre décembre 2014 et mai 2015 : "Au sommet des dépenses de ces derniers, nous retrouvons les jeux de Supercell, suivi de ceux de King et de Machine Zone. Il est également intéressant de noter la présence de Bethesda, dont Fallout Shelter représente 1,8 % de l'argent récolté par les achats in-app."
 

Vendredi 4 Septembre 2015 Permalien