Les Stratégies




Vendredi 5 Décembre 2014

France 2 a récemment consacré un feuilleton vidéo en 5 épisodes au secteur de la truffe. Depuis la recherche de la truffe jusqu'au marché, en France et en Italie.


Pourquoi la truffe est un produit addictif
Intitulé "La truffe, or blanc et diamant noir", le feuilleton fait la part belle au terroir. On y rencontre des personnalités passionnées, des coutumes ancestrales et des pratiques qui donnent à ce secteur un côté séduisant et mystérieux savamment cultivé encore aujourd'hui. "C'est un grand moment de bonheur quand on trouve une truffe" avoue Didier Chabert, trufficulteur.
 
La recherche de la truffe est une activité où l'on reproduit des gestes séculaires. Dans le premier épisode, on rencontre Thomas, viticulteur et trufficulteur et son chien Chocolat en pleine action : approche, grattage et récompense pour le chien qui trouve la précieuse pépite. On découvre également la Confrérie du Diamant noir, qui représente les producteurs de truffes, à Richerenches, commune du Vaucluse. Leur procession marque l'ouverture du marché de la truffe noire.
 
Les adeptes de la truffe blanche sont quant à eux en Italie. Celle-ci est d'ailleurs plus chère car plus sauvage et plus rare. Contrairement à la truffe noire, elle ne peut pas se cultiver. Au marché international d'Alba, en Italie, certains riches amateurs achètent de la truffe pour des montants atteignant 500 millions d'euros. Gérard Depardieu, dit-on y a déjà acheté des truffes... Pour 2 petites truffes, il faut tout de même compter 145 euros. Ces riches acheteurs n'hésitent pas à prendre des cours pour trouver la meilleure truffe. France 2 explique que la truffe est également destinée à l'exportation : "Pour la truffe blanche italienne, c'est déjà le plein boom. Ils sont 200 chercheurs de truffes à travailler en priorité pour Veronica Giraudo, la directrice export de Tartuflanghe. Elle a acheté 30kg de truffes pour un montant de 60 000 euros. Ces truffes, Veronica va les envoyer au Japon dès le lendemain. Elles seront ensuite consommées dans les meilleurs restaurants du pays à des prix cinq fois plus élevés que leur prix de départ."
 
Côté cuisine, la préparation est simple : "Passionné de truffes, Didier apporte au cuisinier d'un restaurant trois truffes qu'il a trouvées chez lui. "Je mets la truffe sous un filet d'eau froide et je la frotte pour faire disparaître la terre. Il ne reste plus que la belle truffe avec les petits octogones apparents", explique Nicolas, le cuisinier."Quand revient la saison et que l'on commence à ressentir les effluves, l'addiction ressurgit", ajoute-t-il, le sourire aux lèvres. "On sent le terroir qui porte la lavande, le thym, le romarin. On le retrouve dans la truffe au moment où on la goute", savoure un homme."


 
 

Vendredi 5 Décembre 2014 Permalien