Les Stratégies




Vendredi 6 Septembre 2013

Le 12 octobre 2012 apparaît Pheed, une référence de plus qui vient s'ajouter aux icônes déjà incontournables du net comme Tumblr, Instagram, Google +, Twitter, sans oublier Facebook. L'univers des réseaux sociaux vit ainsi la venue de cette nouvelle application comme il a constaté auparavant l'éclosion de noms comme Path ou Pinterest. Certains considèrent Pheed comme la prochaine révolution de l'univers très disputé des réseaux sociaux. Que propose donc ce dernier venu pour que les spécialistes soient unanimes à le pressentir comme le futur souverain du royaume des réseaux sociaux ?


Pheed : un nouveau challenger dans l'arène des réseaux sociaux
Les réseaux sociaux de plus en plus nombreux

Les grands noms du web ont désormais l'habitude de recevoir dans leur rang la venue d'un nouveau concept, et notamment dans le cercle des réseaux sociaux. Path ou Pinterest ont ainsi fait grand bruit dès leur apparition, mais le leadership et l'audience des plus renommés en la matière n'a guère connu de fléchissement significatif. Au même titre que Tumblr ou LinkedIn, Twitter et Facebook sont toujours incontournables aujourd'hui et sans nul doute pour des années encore. Voici donc que le petit dernier, dénommé Pheed, fait beaucoup parler de lui, et cela après moins d'un an à peine de présence sur la toile. Les pronostics des connaisseurs sont alors plutôt élogieux en ce qui concerne l'avenir de ce nouveau-né. Ainsi, nombreux sont ceux qui estiment que Pheed a un grand avenir dans l'univers des réseaux sociaux, et qu'il imposera son nom au panthéon mondial des applications Internet les plus utilisées. Cette vision de certains spécialistes du web est par ailleurs démontrée par les chiffres, qui semblent confirmer l'engouement naissant des utilisateurs pour ce benjamin des réseaux sociaux.

Pheed nº 1 sur l'AppStore

Cette application tient une place prépondérante sur la plate-forme de téléchargement en ligne d'Apple. Ce n'est certes qu'une appréciation encore subjective, mais elle peut déjà symboliser le poids de Pheed par rapport à ses concurrents, en ce qui concerne les seuls utilisateurs des appareils signés Apple. Un regard sur l'AppStore, où elle est téléchargeable depuis novembre dernier, permet ainsi de constater que dans la catégorie des réseaux sociaux, cette application est en tête, pour ce qui est du classement des applis gratuites. Mieux classé que Twitter et Facebook depuis quelques semaines, Pheed obtient même une note d'appréciation de 4,5 étoiles, selon les évaluations fournies par environ 1 500 utilisateurs. Et le nombre de téléchargements pour ce nouveau venu des réseaux sociaux ne cesse d'augmenter, car le bouche-à-oreille est de plus en plus intense via des canaux comme... Twitter ou Instagram. Selon les constats, ce sont en grande majorité les adolescents qui ont rapidement adopté le concept, tout en partageant leur enthousiasme avec leur entourage.

Pheed, un réseau social ambitieux

Depuis son lancement, Pheed a pris petit à petit de l'ampleur et il n'est pas étonnant de remarquer que le cap du million de visiteurs a été atteint en très peu de temps. Pour les principaux médias américains, ce réseau social fait partie de ceux qu'il faudra surveiller pour cette année. Animé par son slogan « A new way to express yourself », ou « une nouvelle façon de vous exprimer », Pheed ne renferme pourtant aucun secret spécifique. En réalité, le nouveau service se veut tout simplement un condensé des fonctionnalités les plus appréciées des réseaux sociaux déjà existants. Avec des fonctions vidéo, audio, photos ou sms, les multiples facettes de l'application en font un véritable outil de communication complet et abouti.

Sa grande particularité se résume au fait qu'en y créant sa chaine, chaque utilisateur a l'occasion de partager ses contenus, ses événements ou ses actualités via un mur gratuit ou payant. Ainsi, dans le second cas, l'accès au mur est monnayé de 1,99 dollar à 34,99 dollars, selon qu'il soit ponctuel, à la carte ou mensuel. Afin d'accéder aux derniers « pheed » de Chris Brown ou de David Guetta par exemple, les membres devront ainsi débourser mensuellement 2,99 dollars et 4,99 dollars. Les gains ainsi engendrés seront partagés à 50/50 entre le créateur de la chaine et le réseau social. Pour protéger leurs contenus, les utilisateurs peuvent insérer un filigrane afin d'en garder la propriété. La prochaine étape de Pheed sera de séduire ses premiers 10 millions d'utilisateurs, un seuil primordial qui lui permettra de mettre en œuvre son business plan afin de s'installer encore un peu plus dans le quotidien des internautes.