Les Stratégies




Mardi 18 Juillet 2017

Le Figaro et Le Monde ont décidé en mettre en commun leurs différents supports et autres outils numériques afin d’offrir un service publicitaire d’un genre nouveau à tous leurs partenaires. Les annonceurs auront désormais un nouveau support appelé Skyline. Dans le secteur de la publicité numérique, c’est une grande première pour deux groupes des médias. C’est ce jeudi qu’ils ont annoncé cette alliance, qui rentrera en action dès ce mois de septembre 2017.


Partenariat entre Le Figaro et Le Monde pour la publicité en ligne
Une alliance très prometteuse
 
Au niveau des statistiques et des prévisions, on pourrait considérer que c’est une alliance qui est très prometteuse. A eux deux, ces médias représentent environ 35 millions de français. Lorsqu’on déplace ces chiffres sur la toile, cela représente environ 80% des internautes de France. Si on portait toutes ces estimations à une échelle mondiale, cela donnerait un plus grand aperçu de ce que représente ladite alliance. Avec 35 millions de visiteurs uniques en effet, l’alliance Le Figaro & Le Monde se placerait sensiblement au même niveau que Microsoft (36 millions), proche de Google aussi (44 millions) et même son de cloche avec Facebook (40 millions).
 
Le secteur de la publicité numérique connait d’importants changements depuis ces dernières années. La concurrence est très rude dans ce domaine. C’est notamment celle qui est imposée par les géants qui ont le monopole du Web qui pèse sur énormément sur les activités des autres acteurs qui évoluent eux aussi dans la publicité. L’entente entre les deux français a donc une importance capitale pour tenter d’opposer une offre de poids. Le secteur de la publicité présente un éclatement qui ne permet pas à chacun de tirer le maximum de fruit. Pour le Directeur Général du Groupe Figaro, Marc Feuillée, il était important d’apporter une simplification de cette échelle.

Des règles de fonctionnement bien établies
 
Skyline aura donc pour principale mission de fusionner la force des deux médias pris séparément. Les opérations se feront dans le contexte des moteurs de recherche comme à l’accoutumée, mais aussi autour des réseaux sociaux ainsi que des sites qui offrent des contenus vidéos. Les règles de fonctionnement sont bien établies à l’avance pour permettre une simplicité d’utilisation du support publicitaire Skyline. Dès septembre, date à laquelle l’offre sera disponible, les différents usagers auront la possibilité d’acheter des espaces consacrés à la publicité sur l’un des sites. Selon les responsables des deux médias, beaucoup de professionnels s’activent autour de projet.
 
Au total, 50 personnes et plus se côtoient  pour réaliser et finaliser l’offre qui doit être prête en septembre. Si aujourd’hui le support ne regroupe que les deux médias et ne propose que la publicité comme produit, il n’est pas exclu que dans le temps son offre pourra donner d’autres services. Il faudrait aussi retenir qu’il y a quelques jours, une précédente alliance a eu lieu. Elle concernait cette fois-ci Les Echos, Altice, M6 et Lagardère qui ont eux aussi décidé d’offrir des nouveaux supports dont on saura un peu plus. Pour Le Monde et Le Figaro, il est plus question d’offrir des places premium pour sécuriser les données de leurs usagers et leur offrir des services de qualité.