Les Stratégies




Jeudi 15 Juin 2017

Le puissant constructeur d’automobiles français PSA a décidé de relancer le modèle DS en investissant auprès de son partenaire chinois Changan. En réalité le modèle DS a connu un début catastrophique à cause de plusieurs facteurs, notamment l’absence d’équipement adaptés, problème de concurrence, absence de réseau performant. PSA avait plusieurs raisons de relancer le modèle pour bien sauver la face.


PSA signe un accord avec Changan pour relancer DS
Les objectifs de PSA

PSA opte pour son partenaire, constructeur d’automobile chinois pour changer la situation. Pour faire face à cette position délicate sur le marché de l’automobile, le groupe français décide d’investir avec son partenaire Changan pour un montant évalué 500 millions dans les mêmes proportions cette année. Ils visent ensemble à relancer le modèle de voitures DS. L’objectif de PSA est de commencer un nouveau modèle DS chaque année en chine après 2018. Un objectif qui est rassemblement pas facile à atteindre. Déjà, l’année passée le groupe a vu ses ventes diminuées de 16% en Chine soit une baisse de 618.352 unités.

La vente de Peugeot a chuté de 14,6%, qui est 351.904 unités, Citroën aussi a baissé de 17,2%, soit 250.297 unités. D’ailleurs le modèle DS a reculé de 16.151 unités soit une baisse de 15%. Cette année, PSA a atteint simplement 2,4% du marché chinois contre un pourcentage de 4,4%, deux ans auparavant. Alors que pour le modèle DS le groupe PSA et Changan avaient lié des partenariats en 2011. Les autres modèles Peugeot et Citroën sont par contre produits par DPCA, grand actionnaire de PSA et qui travaille avec le groupe Dongfeng. En réalité, le groupe s’est lié avec les groupes Dongfeng puis Changan dans le mesure d’expansion et de recherche d’investissements.
 

La sortie d’une crise

Par manque d’équipement performant, le groupe s’est longtemps tourné sur la production de modèle vintage pas trop développé avec une qualité très faible. C’est le cas des berlines familiales jugées trop petites par les chinois. En réalité ils préférence les modèles de voiture avec un grand espace intérieur. Il s’agit à l’occurrence des modèles Citroën C5 et Peugeot 508 qui n’ont pas su vraiment percer le marché chinois. Il a déjà essayé de changer la tendance en lançant en 2016 le modèle Peugeot 4008, qui est un rallongement de 10 centimètres du SUV 3008. De son côté, Citroën décide alors de lancer dès le mois d’octobre le modèle C5 Aircross. Durant le deuxième semestre de 2018, Citroën va aussi mettre sur le marché le petit SUV C3 Aircross. Et pour le modèle DS, le groupe décide de lancer dès 2018, le DS 7 Crossback.

Le Directeur PSA en Asie Denis Martin évoque l’impact de la concurrence. Il soutient que la fluctuation des prix à révéler les réels problèmes de compétitivité du groupe. Il a eu aussi des problèmes avec ses concessionnaires, qui ont vendu à perte certaines de leur modèle. Il parle en ce moment de restructuration de son réseau de concessionnaires dont beaucoup sont en ce moment en cours de faillite.
 

Tags : Changan DS PSA
Jeudi 15 Juin 2017 Permalien