Analyses




Mardi 5 Juin 2012

Les entreprises et notamment les plus puissantes ont pris conscience de la valeur des brevets dans leur stratégie défensive et d’investissement. Ainsi, l'été dernier, Google, Microsoft et Apple ont battu des records dans l'acquisition de brevets, en dépensant plusieurs milliards de dollars afin de protéger leurs intérêts.


Où mène la guerre des brevets dans le secteur du high-tech ?
Google s'arme de brevets

L'été dernier, le géant Google a acheté un millier de brevets supplémentaires à IBM et en possède maintenant plus de deux milles. Ces achats viennent appuyer la stratégie défensive de Google sujette aux attaques juridiques de plusieurs sociétés et notamment de celle du groupe Oracle. Ce dernier accuse le système d'exploitation Android de violer des brevets dont il est propriétaire. C’est donc pour dissuader des poursuites judiciaires que Google s'est engagé dans une campagne d'acquisition de brevets. De même, Microsoft et Apple font également des brevets une priorité stratégique de leur développement. Ainsi, la guerre des brevets est devenue une activité à part entière des grands groupes qui sont les seuls à pouvoir investir des milliards de dollars dans l'unique but de se protéger. Mais les brevets n'ont pas qu'une valeur défensive, ils confèrent dorénavant une importante plus value aux entreprises qui peuvent se mettre à attaquer les concurrents quel qu'en soit le motif.

Des brevets pour attaquer et gagner en valeur

À l'heure où les stratégies liées à l'acquisition de brevets sont encore balbutiantes, une certitude demeure : plus le portefeuille de brevets est important, plus l'entreprise a de valeur. Elle peut, en plus de se prémunir des attaques en matière de propriété intellectuelle, attaquer les concurrents pour les freiner dans leur évolution. En effet, certaines entreprises acquièrent des brevets dans le seul et unique but de contrer les innovations concurrentes qui touchent de près ou de loin un aspect impliquant leurs brevets. Le high-tech est le secteur où la guerre des brevets est la plus intense parce que ces derniers ont des champs d'application très larges qui ne prennent pas en compte les évolutions technologiques et leur spécificité. Les brevets sont donc aussi une arme offensive dont l’efficacité fait grimper leur prix et la valeur des entreprises, notamment celles du secteur high-tech.

Les brevets du high-tech

Dans le domaine du high-tech, c’est l’innovation technologique qui permet de faire la différence. Les champs d’application des brevets déjà déposés étant larges, beaucoup d’entreprises peuvent prétendre à une violation de leur brevet et attaquer leurs concurrents sur la propriété intellectuelle. Ainsi, les attaques incessantes et les réclamations d’intérêts coûtent cher aux entreprises et freinent l’innovation. C’est pourquoi l’acquisition de brevets est devenue primordiale dans le secteur du high-tech qui se doit d’innover en permanence sans risquer un blocage. Et ce sont des milliards d’euros qui sont investis pour être détenteur d'un grand nombre de brevets permettant d'immobiliser ses adversaires et d'être protégé des attaques. Cette guerre a entraîné une forte augmentation de la valeur des brevets, et certaines entreprises comme Alcatel Lucent se retrouvent avec un portefeuille brevet dont la valeur excède la valeur de l'entreprise elle-même.