Les Stratégies




Lundi 25 Avril 2016

Le marché chinois offre beaucoup de possibilités aux constructeurs automobiles. Beaucoup viennent s’y implanter en augmentant leur production. C’est le cas du groupe Nissan qui a vu la vente de ses voitures d’entrée de gamme connaitre une hausse. Cependant, pour sa transition, il compte s’appuyer sur sa coentreprise Venucia.


Nissan compte marquer encore plus sa présence dans le marché chinois
Une hausse dans la vente des voitures d’entrée de gamme

D’après un des dirigeants du groupe Nissan, le pourcentage de vente du groupe pourrait connaitre une hausse de deux à trois points dès le début de 2017 sur tout le marché chinois grâce à Venucia. Ce dernier est une entreprise locale issue d’une collaboration entre l’entreprise Nissan et Dongfeng Motor Corporation.

Les entreprises étrangères ont vu leur vente baisser. Ces constructeurs avaient un pourcentage de 65% sur le marché chinois. L’année suivante, il est passé en dessous de 60% soutient le patron de Nissan en Chine Jun Seki. Pour lui, cela est dû à l’accroissement de la demande des voitures d’entrée de gamme.
Toujours selon le patron de Nissan, le groupe a procédé a l’ajustement de sa politique lorsque la situation a commencé à se dessiner à la fin de 2014 et au début de l’année 2015. Il l’a fait savoir à Pékin lors de l’ouverture du Salon de l’automobile. Ainsi, avec sa marque Venucia, il a décidé de construire encore plus de voitures.

La trajectoire relative à l’évolution des voitures d’entrée de gamme n’a pas été bien évaluée par l’entreprise soutient Jun Seki. Ce qui devrait arrêter l’évolution des ventes de Nissan a 5% en Chine pour l’année 2016. L’association chinoise des constructeurs d’automobiles (CAAM) fait état d’un taux qui va accroître jusqu’à 6% pour ce qui est du premier marché automobile mondial.
 

Nissan s’appuie sur sa Venucia pour sa transition

Par le biais de sa coentreprise Venucia, le groupe s’apprête à fournir au marché plusieurs nouveaux modèles de voitures d’entrée de gamme, précise Jun Seki. En effet, le groupe compte s’appuyer sur sa collaboration avec Dongfeng Motor Corporation pour faire face au développement de ce secteur de l’automobile. Il renchérit en annonçant que la commercialisation pourrait débuter cette année et s’étendra en 2017 mais aussi après.

2016 était aperçu comme l’année où le groupe comptait passer vers un nouveau cap sur le marché chinois grâce à un perfectionnement de ses produits et à sa coentreprise Venucia. C’est ce qui ressort des déclarations du patron du groupe. En partenariat avec Renault, Nissan projette de vendre 1,3 million de voitures. Ce qui serait supérieur aux ventes de 2015 qui correspondaient à  1,25 million.